share on:

Le salpêtre du mur est souvent à l’origine de l’apparition des taches blanchâtres sur les murs. Ce sont des taches qui récidivent souvent peu importe les nettoyages réguliers. Lorsqu’une invasion de salpêtre n’est pas prise au sérieux, elle est capable de porter atteinte à l’état normal d’une construction. Cependant, il existe bien des moyens permettant de l’éradiquer entièrement. Découvrez dans le présent article les étapes à suivre pour en finir complètement avec le salpêtre du mur.

Le salpêtre du mur : de quoi s’agit-il concrètement ?

Le salpêtre du mur désigne la couche de nitrate pulvérulente qui se forme le plus souvent sur les vieux murs humides. Encore appelé « sel de pierre » ou encore le « nitrate de potassium », le salpêtre est une substance provenant des sels minéraux contenus dans les eaux souterraines. Elle s’installe souvent suite à une réaction chimique entre ses sels minéraux et les matières organiques à base desquelles les matériaux de construction sont fabriqués. En effet, il s’agit des efflorescences blanchâtres ou grisâtres qui apparaissent souvent sur :

  • Les pierres ;
  • Les murs en béton ;
  • Les briques d’une maison ;
  • Les parpaings.

Le salpêtre se présente sous forme de cristaux ayant une texture mousseuse. Contrairement aux moisissures dont le mode d’action consiste à attaquer la surface des murs, le salpêtre quant à lui, s’attaque à la structure des bâtiments.

Le salpêtre du mur : comment le reconnaître ?

Le salpêtre du mur possède des caractéristiques visibles qui permettent de le distinguer. En général, on le reconnaît grâce à sa couleur blanchâtre ou grisâtre. De plus, il possède une apparence inesthétique. On le retrouve essentiellement en bas des murs puisqu’il s’installe souvent en procédant par une remontée capillaire. Une fois installé, le salpêtre est susceptible de se répandre progressivement jusqu’à occuper entièrement, si possible, le mur entier d’un logement infesté.

Quelles sont les causes de l’apparition du salpêtre sur les murs ?

Le salpêtre du mur est pour la plupart des cas, causé par la présence d’une forte humidité ambiante. Une mauvaise ventilation de votre logement peut aussi favoriser l’installation et la propagation des salpêtres.

L’apparition de salpêtre sur un mur devient facile lorsque ce dernier est directement en contact avec la terre et que l’étanchéité de ses fondations est mauvaise. De ce fait, les eaux souterraines montent par capillarité dans les murs tout en faisant migrer avec elles, le salpêtre. Par ailleurs, son apparition sur les murs peut être également liée à l’infiltration des eaux de pluie dans le mur.

Lire aussi  Changer le thermostat en quelques étapes

Quels sont les dangers liés au salpêtre ?

salpêtre du mur 

Le salpêtre du mur est un véritable fléau, car les dangers qui lui sont associés concernent à la fois la santé humaine ainsi que le logement touché. Lorsque le salpêtre apparaît sur les murs d’un bâtiment et qu’aucune mesure d’éradication n’est prise, ce dernier se prolifère à l’intérieur de ces murs et des matériaux de construction. Plus la prolifération est importante, plus les dégâts causés seront importants.

En effet, le salpêtre du mur est capable d’entamer la maçonnerie d’une construction. De ce fait, il peut accélérer la dégradation de votre logement en détruisant les enduits hydrauliques et les peintures. Le salpêtre agit aussi en décollant les papiers peints. En outre, il est capable d’aller jusqu’à détruire la structure d’une maison et de réduire les briques de construction en poudre.

Une exposition au salpêtre sur le long terme est dangereuse pour la santé humaine. Le salpêtre du mur est susceptible d’avoir des effets négatifs sur la santé. Il y a des symptômes qui permettent de savoir que la santé d’un Homme est en proie à une mauvaise influence de salpêtre. Entre autres, on peut citer les ressentiments de vertige, des irritations au niveau des yeux et des maux de tête. Certaines affections cutanées (urticaire et eczéma) peuvent aussi être dues au salpêtre.

Le salpêtre du mur est connu en tant que provocateur des allergies et faiblesses musculaires. Il peut aussi causer le développement de certaines affections respiratoires. À titre d’exemple, il y a les rhinites, l’asthme ou encore les bronchites chroniques. Il peut également être à l’origine du développement des maladies cardiaques. Cette substance peut entraîner, en particulier chez les enfants, des problèmes digestifs.

Le risque de développer les pathologies ci-dessus mentionnées est particulièrement élevé lorsque les personnes exposées présentent à la base un état de santé fragile. Il s’agit par exemple des personnes âgées et des personnes ayant un antécédent de maladies respiratoires. Les symptômes peuvent ne pas se manifester automatiquement chez les enfants. Cependant, la chance qu’ils développent des pathologies chroniques à l’âge adulte est très forte.

Comment prévenir l’apparition du salpêtre sur les murs ?

Il existe bien de moyens pour prévenir les invasions de salpêtre du mur. L’un des bons réflexes permettant de prévenir cette invasion est de garantir un taux d’humidité normal à l’intérieur et à l’extérieur de votre bâtiment. Pour ce faire, vous devez d’abord déterminer l’hygrométrie ou mesurer le taux d’humidité de l’air ambiant dans votre maison. Si ce taux est supérieur à 50 %, alors cela voudra dire que votre maison est trop humide. Elle est donc exposée à l’invasion de salpêtre.

Lire aussi  Prix ​​du mazout et évolution actuelle des prix

Pour faire baisser le taux d’humidité, l’une des solutions consiste à installer dans votre maison, des déshumidificateurs électriques afin d’absorber l’humidité. Cette solution est simple et moins onéreuse. Cependant, elle peut s’avérer peu efficace si le taux d’humidité est trop important. Plus précisément, les déshumidificateurs sont les plus recommandés en hiver.

La seconde solution préventive consiste à poser un système de drainage sur la partie extérieure de vos murs. L’avantage de ce système est qu’en plus d’absorber l’humidité déjà présente, elle vous permettra aussi d’évacuer les eaux souterraines stagnantes autour de votre logement. Il y a également d’autres solutions telles que :

  • La réalisation d’une électro-osmose ;
  • La pose d’une membrane d’étanchéité en polyéthylène de haute densité ;
  • La pose d’une membrane d’étanchéité en mélange de bitume et de caoutchouc.

Etapes à suivre pour éradiquer le salpêtre sur les murs ?

Pour éradiquer le salpêtre du mur de vos maisons, le premier réflexe que vous devez avoir est d’éliminer toutes les couches d’enduit déjà touchées. Cela vous permettra d’éviter que le reste de la construction soit contaminée. Le traitement curatif d’une invasion de salpêtre ne nécessite pas obligatoirement l’intervention d’un professionnel. Cependant, un maximum de soin et d’attention est le gage de l’obtention d’une éradication parfaite.

Pour le traitement proprement dit, le premier pas à faire est de brosser le mur contaminé à l’aide d’une brosse à laver. L’étape suivante consiste à laver le mur avec de l’eau bien chaude mélangée avec du détergent ou de javel. Rincez ensuite afin d’enlever toutes les traces de salpêtre qu’il y a sur votre mur.

Après cela, la dernière étape consiste à appliquer un produit anti-salpêtre sur le mur puis à badigeonner ce dernier avec une peinture bactéricide et antifongique. Vous pouvez aussi opter pour un papier peint microporeux afin de laisser votre mur respirer.

Suivez nos guides sur :