share on:

Les feux de croisement appartiennent aux types de phares possédant une intensité lumineuse suffisante pour voir sur les routes et pour être vu. Cependant, la maîtrise de ses feux fait objet d’un point particulièrement appuyé aux candidats au permis de conduire ainsi qu’au cours de l’apprentissage du Code de la Route. À quoi servent-ils ? Comment les utiliser ? Découvrez dans cet article, tout sur le sujet.

Qu’est-ce qu’un feu de croisement ?

Les feux de croisement, encore appelés « codes» sont des dispositifs d’éclairage obligatoires de tout véhicule. Ils sont complémentaires des feux de route. Généralement au nombre de deux et positionnés à l’avant du véhicule, les feux de croisement produisent une lumière blanche ou jaune et ont une puissance de 55 watts.

Plus puissants que les feux de position, les feux de croisement permettent au conducteur de perfectionner sa visibilité sur le trajet quand les conditions de conduite deviennent difficiles.

Les feux de croisement ont beaucoup évolués ces dernières années suite au développement des différents modèles de véhicule. De ce fait, il existe des types de voiture munis de feux « adaptatifs». Ainsi, leur superficie d’éclairage et leur intensité vont se modifier automatiquement selon plusieurs éléments :

  • La vitesse de conduite
  • Le niveau d’inclinaison de la voiture
  • La position du volant

À quoi servent les feux de croisement ?

Les feux de croisement sont essentiellement utilisés lorsqu’un conducteur croise un autre véhicule en vue de ne pas surprendre ce dernier avec les pleins phares. Ils permettent non seulement de voir, mais aussi d’être vu. L’utilisation des feux de croisement fait l’objet d’une réglementation du code de la route. Il s’avère donc obligatoire de les allumer lorsque l’on circule :

  • À partir de la tombée de la nuit, en agglomération sur les autoroutes ou sur des routes nationales
  • Dans des situations de route le nécessitant (pluie, neige, …)
  • Pendant la nuit en cas d’absence d’éclairage public
  • Dans une condition où la visibilité est moins de 200 mètres.
Lire aussi  Comment fonctionne Wawacity et quelle est sa dernière adresse en 2022 ?

L’objectif des feux de croisement est donc de se faire voir par les autres usagers sans les surprendre.

À quelle distance peut porter les feux de croisement ?

Les feux de croisement éclairent sur une distance remarquable, plus du côté droit que du côté gauche. Ils sont munis de faisceau symétrique. En effet, ils émettent du côté droit pour permettre la lecture des panneaux de signalisation et pour éviter les risques de présence imprévue de piétons.

Généralement, les feux de croisement ont une portée minimale de 30 mètres. Il est placé au niveau du tableau de bord, une sorte de roulette permettant de réguler la hauteur des faisceaux. Néanmoins, il est recommandé de ne pas la manipuler sauf au cas où votre voiture est bien chargée. Là, il sera indispensable d’augmenter la hauteur des faisceaux pour maintenir une meilleure visibilité. Une fois le véhicule déchargé, il faudra alors refaire le réglage afin de ne pas surprendre les véhicules qui viennent en sens inverse.

Feux de croisement : comment les allumer ?

Feux de croisement

Tout véhicule motorisé doit être muni de feux de croisement. Pour les allumer, il vous suffira de tourner simplement le commando (placé à gauche du volant) jusqu’au pictogramme du feu de croisement, c’est-à-dire un phare allumé de couleur verte. Cependant, il ne faut pas confondre ce symbole avec celui des feux de position.

Quelle est la différence entre feux de croisement et feux de position ?

Principalement, les feux de position diffèrent des feux de croisement par leur capacité à éclairer la route. Sur un réseau routier, les feux de position permettent d’indiquer la présence d’un véhicule aux autres usagers. Communément appelés « veilleuses», ils sont remarquables sur une distance de 150 mètres.

Il faut noter que les feux de croisement ne sont pas utilisables seulement la nuit. De jour comme de nuit, le conducteur doit les allumer pour voir et être vu. De plus, les feux de position doivent être allumés au même moment que le conducteur utilise les feux de croisement.

À quel moment faut-il changer les ampoules de feux de croisement ?

À la suite d’un long usage ou pendant un dommage auto, changer l’ampoule d’un phare de feux de croisement devient nécessaire. Dans ce cas, vous avez le choix de, soit vous faire changer vos phares par intervention d’un garagiste, soit le faire vous-même en respectant les étapes suivantes :

  • Ouvrir le coffre pour accéder aux feux de croisement
  • Débrancher la batterie par prudence
  • Repérer le feu de croisement à travers son manchon de couleur grise
  • Enlever le manchon puis débrancher le raccord
  • Débrancher la pièce de maintien de l’ampoule (barrette)
  • Enlever l’ampoule usée et la faire remplacer par une neuve
  • Remettre la barrette à sa place, ensuite le couvercle et enfin le câble
Lire aussi  Le gommage maison au miel: que faut-il savoir ?

Par ailleurs, l’utilisation d’un véhicule sans feux de croisement ou avec en-avant une ampoule de feux de croisement endommagée est une violation du code de la route. Votre véhicule risque d’être immobilisé par les forces de l’ordre. En effet, lorsque vous roulez sans feux de croisement ou avec des feux de croisement non-optimal, vous êtes exposés à un risque d’accident de la route. Selon les conditions de circulation, les autres usagers peuvent également vous confondre avec une moto.

Usage de feux de croisement en Europe : la législation

Dans certains pays comme l’Estonie, la Norvège, la Lituanie, la Croatie, la Pologne ou la Finlande, l’utilisation des feux de croisement en journée comme dans la nuit est obligatoire.

Les contrevenants s’exposent à des sanctions relatives au non-respect du code de la route. Les forces de l’ordre peuvent dans ce cas appliquer des amendes. Par exemple, la peine est de 180 euros en Norvège, 50 euros minimum en Pologne, en Finlande ou en Suède.

Cependant, l’usage des feux de croisement n’est pas exigé en Autriche ou en Allemagne.

Il faut noter que depuis février 2011, les constructrices automobiles européennes ont pour exigence d’installer des feux de croisement sur tous leur modèle de voiture nouvel. Cette réglementation s’applique à tous les véhicules avec la marque de l’Union européenne.

 

Vous pouvez également suivre notre guide sur :