share on:

Les pertes marron sont des écoulements inodores qui proviennent du vagin, du col de l’utérus ou encore de l’endomètre de la femme. S’il est admis que l’apparition des pertes chez la femme est une chose normale, ce n’est pas toujours le cas. Pour ce qui est des pertes marron, une fois que le diagnostic révèle qu’elles ne sont pas saines, il y a lieu de s’inquiéter et de chercher des solutions immédiates. Vous vous posez certainement la question de savoir comment faire lorsque vous avez des pertes marron. Dans ce cas, voici un guide qui vous dira ce que vous devez faire en cas de pertes marron ou brunes.

Consultez votre médecin ou gynécologue : premier geste à faire en cas de perte marron

Dès que vous constatez que vous avez des pertes marron, il est conseillé de vous rapprocher d’un spécialiste. Le faire va en effet vous permettre de savoir s’il importe ou non de faire des examens gynécologiques. Cesdits examens aideront en réalité le spécialiste de santé à mieux connaître les causes de vos pertes marron pour une meilleure prise en charge. Si les pertes marron sont sans support pathologique ou alors ne révèlent pas d’anomalie grave, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Dans le cas contraire, la démarche à suivre vous sera dictée.

Si vous êtes sous contraceptif, il peut vous être conseillé de changer de méthode contraceptive. De toutes les façons, il importe de trouver une solution limitant ces pertes ou d’adopter un traitement définitif d’autant plus que les pertes vaginales, qu’elles soient marron ou non, impactent la vie de couple même si celles-ci sont sans facteurs de risques.

Ce qu’il faut faire en cas de perte marron pendant les règles

Lorsque vous avez des pertes marron pendant les menstrues, cela signifie que votre corps évacue correctement le sang résiduel provenant de vos règles. Il arrive le plus souvent que de petits caillots se mélangent à des pertes vaginales normales après la fin de vos menstrues.

Au début des règles, le sang est rouge vif. Vers la fin de ces dernières, le sang menstruel tire vers le marron. Lorsque vous êtes dans le cas, sachez juste que votre organisme est en train de mettre tout en œuvre pour réaliser un bon maintien de votre santé hygiénique. Vous n’aurez pas besoin d’un spécialiste, il suffit de maintenir une hygiène continue pour maintenir votre bonne santé sexuelle.

La perte marron en cas de stress ou de dépression

Le stress et la dépression peuvent être à l’origine des pertes marron. En réalité, plusieurs études ont démontré que ces facteurs favorisent la perte marron tout en amincissant la paroi utérine. Ce faisant, certaines parties de votre paroi utérine peuvent se détacher de l’utérus.

Lire aussi  Un château en France : Entoise

Lorsque vous vous retrouvez dans un tel cas, il vous suffit d’identifier et d’éliminer les sources de stress dans votre vie. Vous devez donc vous détendre. Et si vous n’y arrivez toujours pas, vous pouvez consulter votre médecin pour lui en parler. Dans le cas où vous trouvez une solution adaptée à votre stress ou votre dépression, les pertes marron peuvent disparaître au bout de quelques jours.

Dans le cas du stress, nombreux sont ceux qui vous recommanderont la pratique du yoga ou encore la prise d’un bain chaud dans un jacuzzi. Ces quelques activités vous aideront à contrôler vos émotions et à détendre vos muscles.

Les pertes marron durant une période de grossesse

Les pertes marron sont un signe précurseur de grossesse précoce. Ces pertes apparaissent et mouillent votre culotte lorsqu’un ovule fécondé se fixe sur les parois utérines. Cependant, vous pouvez faire un test de grossesse pour confirmer votre état. Cela vous permet de lever tout doute.

Pendant les premiers jours de grossesse, certaines femmes ont des pertes gluantes ou des pertes marron liquides. Ce sont des effets secondaires sans risques pour une femme en début de grossesse.

Face à cette situation, il est conseillé aux femmes enceintes de porter des protège-slips durant les trois premiers mois de grossesse. Celles-ci doivent le faire pour éviter de tacher leurs sous-vêtements et pour se sentir à l’aise toute la journée.

Il n’existe pas de traitement particulier pour ces pertes marron en cas de grossesse. Les femmes qui se trouvent dans cet état doivent juste suivre les conseils de leur médecin. De ce fait, il convient donc de retenir que les pertes odorantes sont sans conséquence sur la femme enceinte. C’est juste le signe que le fœtus de cette dernière se porte bien.

Quels sont les cas dans lesquels les pertes marron doivent vous inquiéter ?

Il existe bien des cas où les pertes marron peuvent vous inquiéter. Lorsque ces pertes sont odorantes et vous démangent, vous devez consulter votre médecin. De même, vous devez surveiller les symptômes suivants lors de l’apparition des pertes marron. Il s’agit entre autres :

  • des crampes
  • des douleurs pelviennes
  • des saignements pendant les rapports sexuels
  • la fièvre
  • les taches sur le corps
  • la prise de poids
  • ou encore les odeurs inhabituelles provenant de votre partie génitale.

Ces divers signes pourraient être liés à un problème médical ou à un déséquilibre hormonal qui doit être traité. Il pourrait également s’agir de kystes ovariens, du syndrome des ovaires polykystiques ou du cancer du col de l’utérus. Ces diverses maladies peuvent être associées à des pertes marron. Dans ces cas, il importe de consulter un gynécologue pour recevoir des traitements adaptés.

Autres attitudes à adopter lors de l’apparition des pertes marron

Lorsque vous avez des pertes marron, vous devez vous nettoyer avec des lingettes ou autres substances chimiques. Ce nettoyage doit s’arrêter juste au niveau de la vulve sans toutefois aller à l’intérieur du vagin. Par ailleurs, vous devez éviter les toilettes vaginales avec de l’eau de savon ou des substances chimiques pour ne pas détruire la flore vaginale et favoriser les infections.

Lire aussi  Comment mettre snapchat en noir

Les pertes marron ne sont pas toujours le signe d’un problème de santé majeur. Mais parfois, elles peuvent être dérangeantes. Toutefois, si cela devient inquiétant, il importe de tenir un agenda pour y indiquer la durée de ces pertes. Dans ce même carnet, vous noterez les autres symptômes qui accompagnent ces pertes marron. Par ailleurs, gardez en tête qu’il est facile de gérer ces pertes lorsque vous bénéficiez d’une prise en charge immédiate. Certaines femmes utilisent des protège-slips pour ne pas tacher leurs vêtements et pour vaquer à leurs occupations jusqu’à ce que ces pertes s’en aillent.

La couleur de vos pertes et leur signification

La couleur des règles et des pertes vaginales sont des indicateurs à connaitre, car elles peuvent révéler un dérèglement ou autre anomalie.

Règles rouges

Lorsque les écoulements sont rouge vif, c’est que tout va bien ! Le sang est éliminé rapidement. Les caillots sont également normaux, car ils permettent de ralentir le flux. Utilisez vos protections hygiéniques comme les serviettes ou les culottes menstruelles à découvrir sur fempo.co, puis attendez que vos règles s’arrêtent.

Règles rouge foncé ou marron

Comme on a pu le voir précédemment, le sang rouge foncé et marron est du sang coagulé et donc du « vieux sang ». Ce sang oxydé est perceptible au début ou à la fin des règles. Il peut être indiqué de consulter un gynécologue si les pertes marron ont lieu en dehors des règles.

Règles roses

Le sang rose est associé à la période du début des règles. Il peut par ailleurs se déposer dans vos sous-vêtements lors de l’ovulation ou d’une nidation. La couleur rose est un mélange de sang et de pertes blanches ou de glaire cervicale. Le sang provient soit des règles, soit du saignement du col de l’utérus. C’est pourquoi il peut arriver d’avoir des pertes rosâtres après un examen gynécologique ou la pose d’un stérilet.

Les pertes jaunâtres ou verdâtres

Les pertes jaunes ou vertes sont un signe évident d’infection microbienne ou fongique. Dans ce cas, consultez votre médecin généraliste ou sage-femme qui saura déterminer l’origine de l’infection. Les douleurs persistantes doivent être un facteur de consultation rapide.

Quand consulter ?

Les règles sont propres à chacune et chaque mois peut être différent. La couleur des règles, la durée, l’intensité et la douleur sont des critères à surveiller pour motiver une consultation ou non. En effet, il ne faut pas négliger le suivi gynécologique. Quoi qu’il en soit, prenez rendez-vous tous les ans chez un gynécologue pour faire un point général (contraception, cycle menstruel). 

Certains facteurs doivent vous pousser à prendre un rendez-vous rapidement : douleurs inhabituelles, écoulement très important sur plus de 8 jours, cycle déréglé, pertes malodorantes, sensation de malaise ou de mal-être avant ou pendant les règles. 

Le confort doit être optimal et concrètement, sachez que vous pouvez vous faciliter la vie avec des protections efficaces comme les culottes de règles. Vous n’aurez plus peur des taches dans la culotte. D’ailleurs, apprenez avec cet article à vous débarrasser des taches de sang en cas de fuite ! Enfin, vous n’aurez plus à être mal à l’aise à cause de la sensation d’humidité laissée par les serviettes hygiéniques.