share on:
4/5 - (19 votes)

Alors que les cryptomonnaies sont critiquées, et même bannies dans certains pays, la Russie avance à grands pas vers la légalisation du minage et celles-ci. Une avancée qui pourrait être très bénéfique à un pays d’une telle taille.

Le minage de bitcoin, comment ça marche ?

Comprendre ce qu’est le bitcoin

Commençons par les bases, un bitcoin est une cryptomonnaie très connue qui possède une certaine influence. Les cryptomonnaies, ou monnaies numériques, sont des monnaies indépendantes des banques que nous connaissons, elles fonctionnent généralement à partir de réseaux décentralisés tel que la technologie Blockchain. La première cryptomonnaie décentralisée a été le célèbre bitcoin, elle a vu le jour l’année 2009. À cette époque, un bitcoin valait 0,001 $, à l’heure d’aujourd’hui, sa valeur dépasse les 20 000 $ (au moment où cet article est rédigé). Cela montre à quel point les cryptomonnaies ont pris de l’importance au fil des années. Si vous voulez, vous aussi, acquérir des bitcoin, créer vous un compte bitcoin inscription.

Le minage d’une crypto, qu’est-ce que c’est exactement ?

Grossièrement, le minage d’une cryptomonnaie est le fait de fournir un service (calculs complexes opérés par une machine comme un ordinateur) en échange d’une récompense pécuniaire. Pour prendre l’exemple du bitcoin, si une transaction est effectuée, un mineur va, via sa machine, aider à accomplir cette dite transaction. Ainsi, ce mineur percevra une infime partie de cette transaction. Le minage nécessite du matériel informatique et de l’énergie, il est donc en quelque sorte un investissement. Le minage est devenu, au fil des années, de plus en plus énergivore, ce qui a pour cause qu’il faut maintenant du matériel puissant (et donc très onéreux) afin d’avoir des gains conséquents.

Lire aussi  Combien coûte une moto gp la plus puissante

L’importance de la légalisation du minage en Russie

Légaliser le minage et les cryptomonnaies en Russie, voilà l’objectif de nombreuses organisations. Ce projet est soutenu par la banque centrale à condition que les cryptomonnaies (bitcoin, ethereum et autres) ne puissent pas être utilisées pour des transactions nationales. En effet, le gouvernement et la Banque centrale s’impliquent dans la simplification des transactions d’achats de matières premières (et autres) grâce à des transactions cryptographiques transfrontalières. Il est bon à savoir qu’en 2021, 11 % de la contribution au hachage mondial de BTC provenait des mineurs russes (source : Cambridge Bitcoin Electricity Consumption Index).

Il s’avère que la Banque centrale de Russie était initialement très défavorable aux cryptomonnaies en début 2022, mais après de nombreux débats et échanges avec le ministère des Finances, elle aurait pu changer d’avis. Il semblerait d’ailleurs que le ministère des Finances et la Banque centrale se soient mis en accord sur un projet de loi visant à légaliser les cryptomonnaies et le minage. Une loi qui sera bientôt jugée par la Douma Etat (l’équivalent de l’Assemblé nationale en Russie). La Russie est un pays possédant beaucoup de ressources énergétiques (gaz, pétrole, barrage électrique, etc), il est donc logique que le minage de bitcoin y soit une grande opportunité. De plus, l’état se dit très intéressé par les stablecoins qui seraient adossés à l’or physique. Finalement, avec la légalisation des cryptomonnaies, une nouvelle porte pourrait s’offrir aux Russes quant aux échanges internationaux.