share on:
5/5 - (22 votes)

Environ 800 000 tonnes de télévisions sont jetées par an en France. Ce chiffre, révélé par le blog You Matter, prouve à quel point il est urgent de se préoccuper de l’obsolescence programmée. La stratégie de l’obsolescence programmée vise à réduire la durée de vie des biens technologiques.

Lorsque cette pratique a vu le jour dans les années 1930, l’objectif était de réduire le chômage de masse. Aujourd’hui, l’obsolescence programmée est largement dénoncée à cause de son impact sur l’environnement. Pour préserver la vie de vos produits, des solutions existent. Nous vous proposons trois conseils applicables dans la vie quotidienne. 

<iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/IhZ-0epyDbA » title= »YouTube video player » frameborder= »0″ allow= »accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture » allowfullscreen></iframe>

S’équiper des bons outils de réparation 

Pour préserver au mieux ses objets électroniques, il est important de connaître au minimum leur composition. Il vaut toujours mieux prévoir que réparer, surtout en informatique. Carte graphique, RAM, alimentation… Ces termes ne vous disent rien ? Familiarisez-vous avec ces composants afin de comprendre comment fonctionne votre machine. Ainsi, vous pourrez plus facilement entretenir votre ordinateur.

Pensez aussi à parcourir le kit technologique d’ExpressVPN, qui donne les éléments essentiels à avoir à disposition en cas de panne ou de souci. Aviez-vous pensé à acheter un kit de tournevis pour les petits travaux de maintenance, ou bien à garder auprès de vous une clé USB contenant les informations importantes en cas d’urgence médicale ? 

Le boom des repair cafés 

Les repair cafés rassemblent une communauté de bénévoles qui ont la fibre du bricolage. Ils fournissent des services de réparation aux particuliers, le plus souvent découragés face à leur bien défaillant. Et tout ça gratuitement, et dans la bonne humeur. En effet, les repair cafés organisent des sessions pendant l’après-midi ou la soirée afin que les réparateurs et les usagers puissent réfléchir ensemble à des solutions pour faire vivre leurs produits plus longtemps.

Lire aussi  Comment l'inflation de l'euro impacte les entreprises européennes : Stratégies d'adaptation et perspectives

Ces lieux de réparation ont vu le jour à la fin des années 2000 aux Pays-Bas, et depuis ils se sont implantés partout dans le monde. La France en compte actuellement un peu plus de 350. Et certaines grandes enseignes invitent même ces repair cafés au sein de magasins, comme Leroy Merlin. Même si la réparation n’est pas garantie à tous les coups, les repair cafés tentent de changer nos mentalités : essayons de réparer ensemble avant de jeter. 

 

Passer par les circuits de l’économie collaborative

Également appelée économie parallèle, l’économie collaborative est un moyen novateur pour consommer autrement, plus durablement. Son principe repose sur l’échange sur des plateformes de services et de biens entre particuliers. Le développement du numérique a permis sa démocratisation via l’émergence d’applications et de concepts. 

Back Market fait partie des pionniers de l’économie collaborative et de l’électronique reconditionné. Cette entreprise française achète des téléphones, les revalorise, et les revend à prix bas. Elle surfe également sur la volonté des Français à consommer de manière plus responsable. Au niveau local, les fab lab favorisent également cette économie circulaire. Ces tiers-lieux de fabrication sont ouverts à tous. Ils permettent à n’importe quelle personne de lancer un projet grâce à des prêts de machines et d’outils. 

 

Les initiatives locales sont importantes, mais elles doivent s’accompagner d’actions nationales. L’HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée), une association nationale de protection de l’environnement, a pour objectif de changer les régulations en publiant des rapports de sensibilisation et en obtenant des indices obligatoires de durabilité et de réparabilité.

Lire aussi  Quel est le prix d'une motogp chez un concessionnaire d'occasion