share on:

Le comptage intelligent consiste à mesurer l’énergie électrique, la chaleur, le gaz ou l’eau avec des compteurs intelligents. Contrairement à leurs ancêtres pour la plupart analogiques, ces flux d’énergie et de médias ne peuvent pas seulement mesurer. Ils évaluent les données numériquement et les transmettent ensuite directement à l’opérateur du réseau. Dans les sections suivantes, nous expliquons comment fonctionne le comptage intelligent, quel rôle il joue dans la transition énergétique et quels sont les avantages pour les consommateurs.

Les sujets en un coup d’œil :

  1. Voici comment fonctionne le comptage intelligent

  2. Des compteurs intelligents pour la transition énergétique

  3. Avantages pour les propriétaires privés

Smart Metering (aussi : smartmetering) vient de l’anglais et signifie comptage intelligent. Bien que le terme se réfère principalement au secteur de l’électricité, il existe également des compteurs intelligents pour la chaleur, l’eau et le gaz. Ils se caractérisent avant tout par le fait qu’ils peuvent mesurer, stocker et communiquer les flux d’énergie et de fluides. Parallèlement, les compteurs intelligents enregistrent également les informations du réseau connecté afin de les transmettre par exemple aux appareils électroménagers intelligents. Tandis que les fournisseurs d’énergie obtiennent un aperçu précis des chiffres de consommation actuels grâce aux compteurs intelligents, les propriétaires découvrent la quantité d’électricité, de gaz, de chaleur ou d’eau qu’ils prélèvent sur le réseau – souvent en temps réel ou à des intervalles de temps d’environ 15 minutes. Les données correspondantes peuvent être facilement lues via un portail Web des fournisseurs. Ils constituent donc une partie importante d’un réseau dit intelligent ou micro-réseau.

Compteurs modernes et intelligents : quelle est la différence ?

Lorsqu’il s’agit de mesurer la consommation d’énergie, différents types de compteurs sont utilisés aujourd’hui. Outre les soi-disant « appareils de mesure modernes », il existe les « appareils de mesure intelligents ». Les appareils de mesure modernes sont des compteurs d’électricité numériques qui enregistrent les données de consommation à certains intervalles et les gardent disponibles pendant au moins deux ans. Les systèmes de comptage intelligent enregistrent les données de consommation toutes les 15 minutes et sont également équipés d’une unité de communication (la passerelle de comptage intelligent). Vous pouvez l’utiliser pour envoyer les données de consommation directement à l’opérateur de réseau. Les soi-disant « appareils de mesure intelligents » (également appelés compteurs intelligents) sont utilisés pour le comptage intelligent. En revanche, les compteurs Ferraris analogiques bien connus, reconnaissables à un disque rotatif, ne conviennent pas.

La législation oblige les compteurs intelligents en Allemagne

Avec la loi sur la numérisation de la transition énergétique, le gouvernement fédéral a déjà décidé en 2015 de rendre obligatoire le comptage intelligent. Cependant, cela n’entrera en vigueur que lorsque les unités spéciales de communication auront été contrôlées et certifiées par les délégués à la protection des données. Selon le plan actuel, les connexions avec une consommation électrique annuelle de plus de 10 000 kilowattheures ont déjà été converties depuis 2017. Les ménages privés et autres consommateurs qui ont besoin de moins de 10 000 kilowattheures d’électricité par an doivent être équipés de compteurs intelligents à partir de 2020. D’ici 2032, les compteurs intelligents devraient alors être pleinement introduits dans le secteur de l’électricité.

Les exploitants des points de mesure sont alors responsables de l’installation des appareils. Afin de protéger les consommateurs de coûts excessifs, le législateur a fixé par précaution des plafonds tarifaires pour l’installation des compteurs et le fonctionnement des points de comptage. Ceux-ci sont de 20 euros par an et point de mesure pour les raccordements dont la consommation électrique annuelle est inférieure à 6 000 kilowattheures. Si la technologie doit être modernisée, les autorités responsables informent les ménages au moins trois mois à l’avance.

Compteur intelligent pour un comptage intelligent

© Gerhard Seybert – stock.adobe.com

Des compteurs intelligents pour l’avancement de la transition énergétique

Le comptage intelligent est un sujet controversé, principalement pour des raisons de protection des données. Du point de vue de nombreux experts, elle est pourtant essentielle pour la réussite de la transition énergétique. De cette façon, les compteurs intelligents fournissent des informations utiles pour contrôler le réseau électrique en fonction de la demande. Ceci est particulièrement important avec des parts élevées d’énergies renouvelables fluctuantes. Le comptage intelligent devrait également permettre des tarifs variables. Les consommateurs peuvent obtenir de l’électricité à moindre coût s’il y a un excédent. Cela permet également de mieux valoriser les énergies renouvelables issues des centrales photovoltaïques ou éoliennes. En outre, les coûts de lecture des compteurs doivent être évités et de nouvelles plates-formes standardisées pour les services non énergétiques doivent être créées. Les applications de maison intelligente, par exemple, en bénéficient.

Une autre étape : l’inclusion dans le nouveau règlement sur les coûts de chauffage

En décembre 2021, il y a eu une modification de l’ordonnance sur les frais de chauffage. Les législateurs ont procédé à des ajustements pour ouvrir la voie à la transition énergétique avec plus de digitalisation et de transparence des consommations énergétiques. Les nouveaux compteurs de chaleur et d’eau chaude doivent non seulement être lisibles à distance, mais également disposer d’une interface pour une passerelle de compteurs intelligents. Les maîtres d’ouvrage doivent le garantir à partir de 2023. Si, en revanche, ils utilisent déjà des dispositifs lisibles à distance ou les installent dans l’année suivant l’entrée en vigueur de la modification, une période transitoire s’appliquera jusqu’à fin 2031.

Les avantages des compteurs intelligents pour les particuliers

Mais les propriétaires et les locataires privés peuvent également bénéficier de compteurs intelligents. De cette manière, ils bénéficient de tarifs d’électricité moins chers. Car les compteurs intelligents pourront toujours démarrer les appareils électroménagers labellisés Smart Grid Ready lorsque l’énergie électrique est bon marché. Les lave-vaisselle ou les machines à laver démarrent indépendamment lorsqu’il y a un surplus d’électricité provenant de centrales solaires ou éoliennes. En outre, les consommateurs bénéficient également d’une plus grande transparence. Ils connaissent leur consommation d’électricité en temps réel et peuvent beaucoup mieux vérifier les factures des services publics. Autre avantage : les compteurs intelligents permettent d’identifier les gros consommateurs d’énergie dans la maison. Le remplacement de ces appareils est à son tour associé à d’importantes économies.

Les compteurs d’épargne montrent le succès des mesures d’épargne

Si vous avez remplacé le chauffage, réorganisé l’éclairage ou modifié votre comportement quotidien, dans de nombreux cas, les succès ne peuvent être constatés qu’avec le prochain décompte annuel. Les soi-disant compteurs d’économies sont destinés à changer cela. Parce que ceux-ci mesurent la consommation avant et après la mesure. Ils montrent la quantité d’énergie économisée et contribuent ainsi à augmenter l’efficacité énergétique de la maison ou de l’entreprise. L’Office fédéral de l’économie et du contrôle des exportations (BAFA) a financé jusqu’à mi-2021 des compteurs économes en énergie dans le cadre d’un projet pilote destiné à soutenir le développement de services innovants et de compteurs intelligents. Un exemple en est l’aide à l’épargne intelligente pour les hôtels. Des sous-compteurs enregistrent la consommation électrique de groupes de consommateurs préalablement définis. Les systèmes en déterminent les chiffres clés et fournissent des conseils pour économiser en temps réel. Une comparaison automatique des résultats avant et après la mise en œuvre des mesures montre le succès de ces dernières.

Lire aussi  Eau chaude solaire : structure, planification, coûts et financement