share on:

Plusieurs raisons peuvent pousser des particuliers à vendre leurs bijoux qui ne servent plus. En effet, cette pratique figure parmi les meilleurs moyens de sortir d’une situation difficile ou de faire face à des imprévus. Cependant, certaines personnes vendent leurs précieux avoirs dans le but de renouveler leur collection et de rester au top des tendances. Qu’importe la motivation de la transaction, il s’agit d’un type d’article bien délicat. Il s’avère primordial d’en savoir plus sur le sujet. Quelles catégories de bijoux anciens auront plus de chance de se vendre par rapport à d’autres ? Quels sont les paramètres qui entrent en jeu lors de l’évaluation de ces objets ? Vers qui se fier lors de la vente de ces trésors ? Comment être sûr de leur fiabilité ?

Quels types de bijoux anciens se vendent le mieux ?

Il faut savoir que les bijoux qui ne sont plus utilisés peuvent encore profiter d’une seconde vie. Il est même possible d’en tirer des avantages. Les vendre est donc une alternative de choix. Cependant, la question suivante se pose : quelles joailleries se vendent bien sur le marché ? Généralement, elles sont toutes valeureuses, mais celles qui ont été façonnées à partir de métaux précieux sont rapidement liquidables. En tête de liste, l’or est le type de métal de plus recherché par les bureaux de change et de rachat.

Cependant, outre l’or, d’autres métaux précieux sont également très populaires et se vendent très bien chez les professionnels de la joaillerie. Figurent dans cette liste l’argent, le palladium et la platine. Par ailleurs, les pièces serties de pierres précieuses (diamants, rubis, saphirs et émeraudes) se négocient aussi à des prix intéressants. Toutefois, dans l’optique d’en tirer un bon prix, il est important que les bijoux soient conservés dans de bonnes conditions. En d’autres termes, ils doivent être dans un bon état, car les experts vont s’attarder sur n’importe quelle imperfection. Les pièces cassées ou abîmées, quant à elles, peuvent toujours se revendre chez des professionnels spécifiques.

bureau rachat d'or et de bijoux

Professionnel qui examine un bijou ancien pour un rachat d’or à Grenoble, au sein d’un bureau de change.

Comment déterminer la valeur d’un bijou ancien ?

S’il est possible d’avoir soi-même une estimation de la valeur de ses biens, s’adresser à un professionnel reste la meilleure solution. En effet, l’expertise réalisée par un spécialiste en la matière déterminera précisément le prix correspondant à la valeur des bijoux concernés. Afin de proposer une offre de rachat à leurs clients, les bijouteries ou comptoirs d’or vont se baser sur quelques caractéristiques, à savoir :

  • la pureté de l’or qui se mesure en carat,
  • le poids des métaux précieux utilisés (la pesée s’effectue grâce à une balance certifiée et homologuée),
  • la présence de pierres en tenant compte de leur taille, de leur poids, de leur caratage, de leur nombre ainsi que de leur ancienneté,
  • la marque, l’état et l’ancienneté des joyaux,
  • le travail d’orfèvrerie appliqué sur l’œuvre d’art.
Lire aussi  Dans quelle banque il faut s’investir ?

Ces paramètres vont ainsi affecter le prix qui sera proposé au moment de la vente.

Comment trouver le bon acheteur de bijoux ?

Pour trouver un bon acheteur de vieux joyaux, il existe plusieurs solutions. Bien entendu, la comparaison est de mise, car les prix diffèrent d’un professionnel à un autre. Le vendeur n’aura plus qu’à choisir en fonction des éventuels avantages qui lui sont proposés.

Les différentes catégories d’acheteurs de bijoux anciens

Si certains s’intéressent plus au caractère original de ces précieux accessoires, d’autres misent plutôt sur les matériaux dans lesquels ils ont été conçus.

Les bijouteries

L’une des solutions les plus logiques pour vendre les précieux contenus d’un vieux coffret consiste à se rapprocher directement d’un bijoutier-joaillier. Ce sont des experts qui connaissent parfaitement l’univers des joyaux, que ces derniers soient de marque ou non. Ces artisans sont d’ailleurs particulièrement intéressés par les pièces réalisées avec de l’or. Cependant, afin de s’assurer de la véritable nature du métal, ces professionnels vont vérifier un certain nombre d’éléments, dont le poinçon. C’est ce paramètre qui qualifie la pureté de l’or.

Les comptoirs spécialisés

De nombreux comptoirs spécialisés existent et peuvent se retrouver aussi bien dans les centres commerciaux que dans les bureaux de tabac. On y apporte des bijoux en or qui seront ensuite pesés puis testés afin d’avoir une estimation de leur prix selon le cours officiel de l’or. Il faut noter que ces spécialistes du rachat d’or peuvent acheter ces pièces, qu’elles soient endommagées ou cassées. Ces dernières seront généralement fondues et utilisées en tant que matière première pour de nouvelles créations.

Les ventes aux enchères

L’une des astuces susceptibles de mettre en concurrence les acheteurs, afin d’obtenir le meilleur prix possible, est la vente aux enchères. Il est possible d’atteindre un plus large public qui compte non seulement des professionnels, mais aussi des amateurs de belles pièces de collection. En choisissant de placer leurs biens aux enchères, les propriétaires ont le choix entre les salles de vente physiques et celles qui sont en ligne. L’avantage des enchères en ligne est la portée de la proposition de vente. Celle-ci touche des millions de personnes à travers le monde. Bien entendu, les propriétaires établissent eux-mêmes leurs conditions. Ils sont aussi protégés par un prix de réserve.

Lire aussi  ISanté : service du tiers payant pour une meilleure accession aux soins !

Le Comptoir National de l’Or

Les vendeurs peuvent également se rapprocher du Comptoir National de l’Or. L’estimation de la valeur de chacun de leurs biens mis en vente y est d’ailleurs gratuite. Cet établissement se spécialise également dans la reprise de ce métal précieux destiné à l’investissement.

Les magasins de bijoux anciens

L’une des solutions pour vendre des bijoux anciens est justement de passer par les boutiques spécialisées dans ce type de produit. Le prix que l’on peut en tirer devrait correspondre à la réalité du marché, assurant ainsi un bon profit.

examen bijoux anciens rachat

Les critères à prendre en compte avant toute transaction

Attention, il est important de se renseigner en amont sur les bijoutiers, en prenant soin d’éviter ceux qui manquent de transparence. Leur demander une carte professionnelle afin de s’assurer de leur sérieux est d’ailleurs conseillé. La vigilance est de mise, car :

  • la pesée doit nécessairement se réaliser sous les yeux du propriétaire des bijoux,
  • le paiement doit s’effectuer par chèque ou par virement bancaire, mais jamais en espèces (dans un souci de traçabilité),
  • l’acheteur doit exiger un justificatif de l’identité du vendeur.

Une fois ces trois éléments respectés, on peut compter sur la fiabilité de l’acheteur. Enfin, il faut noter que la vente de bijoux de valeur doit faire l’objet d’un contrat. Par ailleurs, les coordonnées des deux parties (acheteur et vendeur), la date et le prix de vente TTC sont à mentionner dans ce document. L’adresse du lieu de la conclusion de la vente doit également y figurer.

Comment négocier un prix équitable pour les bijoux anciens ?

Dans l’optique de bénéficier du meilleur prix possible, la première étape consiste à se renseigner sur les cours des métaux précieux. Cela évite toutes formes d’arnaque au vendeur au cas où il tomberait sur un acheteur malintentionné. La vérification des poinçons est aussi capitale. Pour les pièces en argent, en or et en platine, on peut citer en l’occurrence le poinçon de maître, le poinçon de garantie ainsi que le poinçon de titre.

Enfin, les propositions des acheteurs sont à étudier une à une. En d’autres termes, il faut prendre le temps de les comparer minutieusement. Il est également judicieux de contrôler les taxes en vue de vérifier si elles sont déduites de la somme proposée. Une fois toutes ces informations acquises, on sait à quoi s’attendre avant de prendre une décision. Négocier les prix sera d’autant plus simple.