share on:

Peu importe le type de véhicules que vous conduisez, que ça soit un deux-roues, un scooter ou depuis peu une trottinette électrique, être assuré est une obligation imposée par la loi, sous peine de payer une amende ou de se voir retirer le permis de conduire. Par conséquent, pour une conduite en toute sérénité, il faut veiller à toujours avoir sa vignette assurance moto collée. Nous vous indiquons où la coller, et comment. Le rôle de cette vignette est d’attester que vous êtes bien assuré.

Pourquoi faut-il savoir où coller sa vignette d’assurance moto ?

L’attestation d’assurance moto, ainsi que la vignette d’assurance, aussi appelée papillon vert, sont délivrées par votre agence d’assurance, elles sont remises juste après la souscription du contrat dans un délai maximum de deux semaines, cependant, pour pouvoir rouler en toute légalité, vous disposez d’une attestation provisoire qui fera office de justificatif temporaire, en attendant la réception des papiers définitifs. L’attestation d’assurance représente le document complet, et comporte toutes les informations sur l’assureur, l’assuré et votre moto, tandis que le papillon vert est une partie de ce dossier qu’il y aura lieu de détacher, et de coller de façon à ce qu’il soit bien visible à l’avant de votre moto. Elle sert de justificatif d’assurance que les forces de l’ordre peuvent vérifier à tout moment. La vignette d’assurance est un condensé des informations que comporte la carte verte, elle comporte les informations suivantes :

  • Le nom de l’assureur ;
  • Le numéro de contrat d’assurance ;
  • Le numéro d’immatriculation de la moto ;
  • La période de validité de contrat d’assurance.

Vous devez veiller à ce que cette vignette soit tout le temps en règle, afin d’éviter qu’en cas de contrôle sur la route, vous n’ayez une amende pour vignette non-collée, vignette non-visible ou encore non-valide (si celle-ci a expiré).

Comment savoir où doit-on coller la vignette de son assurance moto ?

Le code des assurances mentionne clairement que tout véhicule motorisé, ce qui inclut tout type de moto, doit être muni d’un certificat d’assurance en cours de validité et visible, ajouté à cela, il stipule que la vignette doit être apposé recto visible sur une surface de l’avant du plan formé par la fourche du véhicule. Par conséquent, cela signifie que votre papillon vert doit être collé sur l’une des surfaces suivantes, pour être en accord avec la loi :

  • Sur la fourche ;
  • Sur la bulle ;
  • Sur le carénage ;
  • Sur le garde-boue.
Lire aussi  Alliatys Banque Postale : la vraie assurance pour les moyens de paiement.

La vignette est fournie avec un film autocollant, ce qui facilitera son collage sur l’une des surfaces mentionnées, en faisant bien attention à ce que celle-ci ne se dégrade pas, cela peut arriver à cause de l’humidité ou autre, si elle n’est plus lisible, il faut demander une autre vignette d’assurance, afin d’éviter un manquement lors d’un contrôle. Si vous préférez une autre alternative, il y a l’option du support spécialement conçu pour la vignette d’assurance moto. Ce porte-vignette se vend sous forme de tube, de cylindre, ou de rouleau qui peut se fixer sur le guidon de la moto, et de la même manière, vous n’aurez qu’à coller ou glisser le papillon vert sur celui-ci, et à veiller à ce qu’il soit toujours lisible depuis l’avant du véhicule, et ce, même en l’absence du conducteur. Pour vous en procurer, rendez vous en magasins spécialisé dans les accessoires de moto, ou directement en ligne où vous trouverez une large gamme de produits.

Quels sont les risques si l’on ne sait pas où coller la vignette assurance moto ?

La conduite d’une moto en France va de pair avec l’obtention d’une assurance, qui doit vous couvrir en cas d’accidents ou de dommages, mais en plus de cette obligation, il faut veiller à respecter les règles de visibilité citées au préalable. Dans le cas échéant, vous êtes passible d’une amende de minimum 35 €, dans le cas où votre vignette ne serait pas valide, pas collée, ou encore non-visible, même si vous avez installé un porte-vignette, si celui-ci est à barillet, mieux vaut éviter, car il doit être tourné pour pouvoir le lire, et selon la loi, lors d’un contrôle routier, cela est passible de l’amende dite. Suite à ce contrôle, vous aurez alors un délai de cinq jours pour la présenter au commissariat, ou à la gendarmerie, sinon, il vous faudra payer une amende qui là peut varier entre 150 € et 750 €.

Comment choisir son assurance moto ? 

Maintenant que vous savez où apposer votre vignette d’assurance sur votre moto, nous pouvons nous intéresser à la manière de choisir votre assurance. 

Lire aussi  Que sait-on de ATM Assurance et du prélèvement SEPA ?

Il est fort probable que vous connaissiez les 3 grandes formules d’assurance moto, à savoir :

  • l’assurance au tiers
  • l’assurance intermédiaire
  • l’assurance tous risques

Nous ne saurions que trop vous conseiller d’oublier l’assurance au tiers, car votre moto ne sera pas couverte. Ce niveau de couverture va uniquement servir à indemniser un tiers, si vous êtes responsable de l’accident. Vous n’aurez donc aucune indemnisation pour faire réparer votre moto si, elle-aussi, a subi des dégâts.

À côté de cela, sachez qu’il existe également des assurances spécifiques. C’est notamment le cas des assurances jeune permis ou encore des assurances pour pratiquer le tout terrain. Si vous aimez le cross ou vous défouler en forêt, vous trouverez une assurance moto verte sur ce site. Elle répondra parfaitement à vos besoins pour découvrir les grands espaces. Attention, si vous faites des compétitions, vous devrez prendre une assurance spécifique. 

Une fois que vous vous serez décidé pour le type d’assurance moto qui correspond au modèle que vous comptez acheter (ou que vous avez déjà) et vos habitudes de conduite, il faudra encore vous pencher sur la question des options et des franchises appliquées en cas de sinistre responsable, sans oublier la qualité du service client. 

En ce qui concerne les options mises à votre disposition, nous vous conseillons de choisir en premier lieu l’assurance corporelle pour que vous puissiez être indemnisé en cas de blessure, d’invalidité ou pire de décès. Cela pourra mettre votre famille à l’abri du besoin. Si vous êtes blessé, cela pourra compenser une perte de revenu, payer des frais médicaux ou encore aménager votre domicile. Comme vous le savez, les accidents à moto sont souvent plus fréquents et également plus graves qu’en voiture. Cette option devrait donc être prise automatiquement. 

Autres options qui peuvent vous intéresser, c’est le rachat de franchise ou une garantie sur vos équipements. Pour cette dernière, cela prendra aussi bien en compte vos accessoires (comme un GPS, un top case, …) que vos équipements de protection, dont ceux obligatoires. Ainsi, en cas d’accident, vous pourrez profiter de l’indemnisation pour vous équiper à nouveau sans négliger la qualité. Bien entendu, pensez à bien conserver vos factures concernant votre casque, vos gants, votre blouson, vos bottes, ….