share on:
4.1/5 - (10 votes)

En matière de management, une bonne prise des décisions garantit le succès de l’entreprise et l’amélioration de sa productivité. Or, pour prendre de bonnes décisions, vous devez vous appuyer sur l’analyse des données. D’où le rôle de grande importance que joue la fonction métrologie dans une entité de production des richesses. Vu sous cet angle, l’étalonnage des machines apparaît comme étant une recette efficace pouvant vous permettre de réaliser de bons profits. En effet, l’étalonnage, vous permet de vous assurer du bon fonctionnement de vos machines, de la fiabilité des résultats fournis, du respect des obligations légales et enfin de la sûreté de l’environnement de travail. Voyons comment tout cela est possible.

 

Définition et nécessité de l’étalonnage

Le fait que vos outils fonctionnent normalement ne signifie nullement que les mesures fournies sont exactes. C’est la raison d’être de l’étalonnage des machines. Grâce à ce procédé, vous pouvez déterminer et même documenter la différence qui existe entre deux relevés de mesures. Le premier étant effectué par un instrument de mesure et le second par un étalon. On désigne par étalon tout appareil fixe dont la précision est notoirement connue. L’étalonnage d’un instrument de mesure est généralement suivi de son ajustement afin d’accroître son niveau de précision.

Durant le processus d’étalonnage, l’opérateur doit s’assurer que les valeurs fournies par l’appareil ne débordent pas le seuil de tolérance. Autrement dit, la plage des valeurs obtenues doit être acceptable. L’ajustement de l’équipement permet ainsi de réduire l’écart entre la valeur requise et la valeur réelle afin de le ramener à des proportions minimales. Ce n’est qu’ainsi que l’outil pourra retrouver son efficacité d’origine et un maximum de précision. Après avoir procédé au réglage de l’outil, l’agent vérificateur doit effectuer quelques tests pour s’assurer que l’étalonnage a été réalisé avec succès.

Lire aussi  Analyse de l'évolution du taux de chômage en France en 2022 : Perspectives et enjeux économiques

 

Pourquoi est-il nécessaire d’étalonner vos appareils de mesure ?

Avec le temps, l’on observe une tendance à la variation des outils et instruments de mesure. Cette dérivation impacte la fiabilité des données obtenues, car les appareils sont de moins en moins précis. L’un des exemples les plus connus est celui du couple de la boulonneuse BlueTork. Cet appareil est utilisé pour le serrage des vis sur les roues des camions. Or, au fil du temps, malgré qu’il soit utilisé dans des conditions normales, son niveau de précision peut varier. Le fait que la boulonneuse s’écarte de l’intervalle de tolérance implique qu’il faille nécessairement l’ajuster pour qu’elle puisse continuer à fournir de bons résultats.

Selon une récente étude, « l’étalonnage est indispensable pour maintenir la précision et la répétabilité des outils dans le temps ». Christophe Roland est le Directeur Marketing Produits chez Chicago Pneumatic. Ce dernier évoque trois raisons pouvant justifier l’importance de l’étalonnage. La première, c’est le bon fonctionnement de l’outil. La seconde est la conformité de l’entreprise par rapport aux normes et exigences réglementaires du système qualité. Ainsi, une entreprise bénéficiant d’une certification ISO, par exemple, doit procéder à un étalonnage régulier de ses machines pour garantir une qualité constante des produits et services. Enfin, l’étalonnage permet de garantir la sécurité des salariés et des clients de l’entreprise.

 

Quelle doit être la fréquence d’étalonnage de vos outils ?

Les facteurs permettant de déterminer la périodicité de l’étalonnage sont multiples. Il peut s’agir de l’environnement de travail ou de l’utilisation de l’appareil. De plus, il n’y a rien d’étonnant au fait que même la norme ISO n’en précise pas la fréquence. En effet, en fonction de l’utilisation des machines, leur étalonnage peut se faire de façon journalière, hebdomadaire, mensuelle ou annuelle. S’agissant par exemple d’une clé de serrage manuel, son étalonnage peut se faire une fois par an ou après 5000 cycles d’utilisation. Quoi qu’il en soit, c’est au responsable chargé de l’entretien du matériel qu’il incombe de déterminer l’intervalle d’étalonnage de chaque outil.

Lire aussi  Facilitez vos démarrages avec EasyBoot : le guide ultime pour optimiser votre entreprise

Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à déterminer la fréquence d’étalonnage de vos instruments de mesure. Premièrement, toujours vérifier les recommandations du fabricant concernant le nombre de cycles d’utilisation après lequel un étalonnage est nécessaire. Deuxièmement, consulter l’historique de la stabilité de l’équipement. Troisièmement, déterminer l’importance de la mesure à relever. Et enfin quatrièmement, déterminer les possibles risques et éventuelles conséquences pouvant survenir en cas de franchissement du seuil de tolérance autorisé.

 

Comment la métrologie impacte-t-elle la prise des décisions managériales ?

Dans le secteur technologique, nombreuses sont les décisions qui trouvent leur source sur les résultats de mesures. Or, il va sans dire que ces résultats eux-mêmes peuvent être soumis à certaines incertitudes. Comme l’incertitude permet de déterminer la qualité des produits, sa bonne maîtrise est impérative pour une meilleure prise des décisions et une rentabilité optimale. D’où l’intérêt de la fonction métrologie et l’étalonnage des machines. En plus de mettre à disposition des références fiables et d’une grande stabilité, l’étalonnage et la métrologie concourent à une bonne maîtrise du processus de mesure et améliorent la qualité des produits finis.

Grâce à la métrologie, l’entreprise contrôle, elle-même, la qualité de ses produits, préserve et protège l’environnement, assure la santé et la sécurité des consommateurs, maîtrise ses processus de fabrication et vérifie l’exactitude des résultats obtenus après l’analyse des données. Par ailleurs, l’étalonnage et la métrologie contribuent à l’évaluation et à la vérification de la conformité des produits. Cela permet notamment de garantir la loyauté dans les échanges commerciaux tout en protégeant les intérêts des consommateurs. En définitive, la métrologie assure un meilleur pilotage des projets à travers un bon contrôle et la mise sur le marché de produits de qualité qui font l’unanimité.