share on:

Le choix du bon appareil de chauffage dépend principalement de son utilisation prévue. Plus un bâtiment est utilisé, plus il est rentable d’investir dans une technologie de chauffage efficace. Si une pièce ou un bâtiment n’est utilisé qu’occasionnellement, une solution peu coûteuse est plus logique. Aucune autre comparaison que la comparaison de chauffage de la cogénération et du chauffage électrique ne rend cela plus clair.

Les sujets en un coup d’œil :

  1. coûts en comparaison

  2. confort et sécurité

La comparaison entre la cogénération et le chauffage électrique peut difficilement être plus différente qu’en termes de coûts d’acquisition. Les radiateurs électriques sont extrêmement bon marché, tandis que les unités de cogénération sont très coûteuses à acheter et à installer. Des radiateurs électriques sont déjà disponibles pour moins de 100 euros. Ils sont simplement connectés à la prise et vous avez déjà la chaleur souhaitée dans la pièce. Une cogénération, en revanche, est un système très complexe. Il se compose d’un moteur à combustion interne ou Stirling, d’un générateur et d’un système de chauffage à eau chaude normal. Une cogénération coûte généralement au moins 8 000 à 15 000 euros. Il y a aussi des frais d’installation pour les radiateurs et les ballons d’eau chaude. Cependant, les prix d’une cogénération ou d’un radiateur électrique varient considérablement selon la région, le fabricant et le fournisseur de services. Ils ne représentent qu’une estimation approximative des coûts.

Comment évaluer les coûts d’exploitation de la cogénération et du chauffage électrique ?

En ce qui concerne les coûts d’exploitation, la comparaison entre la cogénération et le chauffage électrique est exactement à l’opposé. À environ 20 cents par kilowattheure d’électricité de chauffage, le chauffage électrique est le moyen le plus coûteux de réchauffer une pièce. Une cogénération, en revanche, est très efficace. En plus du chauffage, il génère également de l’électricité qui peut être utilisée dans votre propre maison. Les consommateurs injectent ensuite les excédents dans le réseau public moyennant une surtaxe CHP. Dans l’ensemble, cela se traduit par des économies de quatre à environ 30 centimes par kilowattheure d’électricité, ce qui garantit des coûts de chauffage sensiblement inférieurs.

Deux pieds se tiennent devant deux flèches qui pointent dans des directions différentes et symbolisent la comparaison cogénération/chauffage électrique

© Marco2811 | photolia

Estimation des coûts de maintenance

En ce qui concerne les coûts d’entretien, la comparaison entre la cogénération et le chauffage électrique est à nouveau plus favorable pour le chauffage électrique. Un radiateur électrique est généralement sans usure et sans entretien. Les appareils mobiles doivent être vérifiés de temps en temps pour des câbles cassés ou de la saleté. Cependant, tant qu’ils ne dégagent pas d’odeur de brûlé ou de brûlé, les radiateurs électriques fonctionnent généralement sans problème. Un CHP, d’autre part, est un système très complexe avec de nombreux composants mobiles. Le moteur principal et le groupe électrogène sont soumis à une usure constructive. Un entretien régulier est donc conseillé.

Comparatif cogénération et chauffage électrique : confort et sécurité

Dans une comparaison entre la cogénération et le chauffage électrique, le chauffage électrique est plus performant en termes de confort. Vous l’allumez et il génère de la chaleur immédiatement. Ceci s’applique à toute forme de chauffage électrique. Qu’il s’agisse d’un chauffage infrarouge, d’un chauffage au sol ou de radiateurs mobiles. Côté confort, tous les radiateurs électriques sont tout aussi agréables. La cogénération, en revanche, a besoin d’un temps de démarrage. Jusqu’à ce que la chaleur générée par le moteur d’entraînement atteigne également les radiateurs.

Quel système de chauffage se démarque en termes de sécurité ?

Une cogénération utilise de l’eau chaude comme fluide caloporteur. Cela le rend plus avantageux lorsque l’on compare la cogénération et le chauffage électrique en termes de sécurité. Les radiateurs électriques normaux présentent toujours un certain risque d’incendie. Surtout s’ils sont couverts. Cependant, cela peut être évité en utilisant des émetteurs infrarouges. Ils sont beaucoup plus sûrs que les systèmes qui fonctionnent avec des fils incandescents.

Lire aussi  Obligation solaire depuis 2022 pour les constructeurs et rénovateurs