share on:

Le trading en bourse est une activité basée sur de nombreuses règles et stratégies. Pour réussir votre parcours de trader en bourse, vous devez avoir une maîtrise parfaite de tout cet ensemble. Que faut-il savoir sur le trading en bourse avant de se lancer ? Le carnet d’ordre en bourse est-il a considérer ?

Qu’est-ce que le carnet d’ordre en bourse ?

Le carnet d’ordre en bourse est un registre électronique dans lequel est affichée l’intégralité des ordres de vente et d’achat d’un titre, d’une action en bourse ou d’un produit dérivé. En d’autres termes, c’est un recueil qui renseigne sur les souhaits de vente et d’achats en termes de prix et aussi en matière de nombre de titres d’autres investisseurs.

À en croire les spécialistes, une lecture du carnet d’ordre en bourse permet d’avoir une vue claire de la profondeur du marché. L’investisseur peut grâce à cela mieux analyser l’état de la demande et de l’offre sur une valeur, car toutes les informations nécessaires pour une prise de décision sont accessibles dans ce registre.

Le carnet d’ordre en bourse se divise en deux grandes parties. Il y a notamment un bloc pour les achats et un autre pour les ordres de vente. Dans la partie dédiée aux achats se trouve le prix auquel les investisseurs veulent acquérir le titre ou action. Quant à la partie sur l’ordre de vente, elle informe sur le prix auquel d’autres investisseurs désirent vendre le titre ou l’action concernée.

En plus de renseigner sur les intentions de vente et d’achat, ce document électronique est aussi bénéfique à divers niveaux. En effet, les avantages d’un carnet d’ordre en bourse sont nombreux. Il permet entre autres à l’acheteur ou au vendeur de mieux se positionner par rapport aux autres en vue d’acheter ou de vendre. Il permet aussi de détecter tout déséquilibre important dans des ordres, que ce soit au niveau de la vente ou de l’achat. Il est régulièrement mis à jour afin d’informer en temps réel du nombre de ventes et d’achats d’un titre ou d’une action.

trading en bourse

Comment faire pour trader ?

Tout le monde peut trader à condition de mener certaines démarches et de se mettre dans un certain état d’esprit. En effet, pour bien le faire, il est important d’être patient et d’être bien motivé. Il est également nécessaire d’être un bon stratège et d’être capable de mettre en œuvre une gestion de l’argent tout en étant maître de ses émotions.

Après cette préparation psychologique, il faut opter pour un style de trading et déterminer quels types d’actifs et de marchés trader. C’est uniquement, après cette étape, qu’il faut maintenant choisir une ou plusieurs plateformes de trading où mener son activité. Ensuite, il faut ouvrir un compte titres ou un compte démo pour passer ses premiers ordres. Pour le début, le but ne sera pas le gain d’argent, mais l’apprentissage et la formation.

Le compte démo est un outil qui permet d’appréhender les mécanismes de prise de position et les risques de l’effet levier. Il aide aussi le trader à mettre sur pied une stratégie de trading : prise de position à l’achat puis à la vente, sortie de position et de placement du stop loss. Grâce à cette expérience, il est possible de savoir à quel moment, il est avantageux de trader afin de mieux sécuriser ses positions.

Lire aussi  Quelle assurance pour une panne auto

Il est aussi recommandé de parfaire sa formation de trader en utilisant des supports pédagogiques accessibles chez de nombreux courtiers en ligne. Il est aussi possible de faire une formation physique ou en ligne, certifiante ou non.

Les différentes stratégies de trading

Comme c’est le cas en matière d’investissement, il existe plusieurs stratégies de trading en bourse. Tout trader peut utiliser n’importe quelle stratégie. Cependant, il est conseillé de se baser sur sa propre personnalité, son profil de risque et le temps dont on dispose pour faire un choix adapté. En effet, chacune des stratégies de trading dispose de ses particularités.

Le day trading

Le day trading est une stratégie court terme. Elle permet au trader de se positionner sur un actif en sélectionnant sa tendance (à la baisse ou à la hausse) dès le début de la journée. Il faut ensuite le revendre quelques minutes ou quelques heures plus tard en veillant à clôturer toutes les positions avant que les marchés ne se ferment.

Les positions sont fermées durant la nuit. De nouvelles positions sont ainsi rouvertes le lendemain. Les stratégies de day trading sont basées le plus souvent sur plusieurs analyses techniques. Pour réussir, le trader doit alors suivre les dernières actualités susceptibles d’influencer les marchés.

Le scalping

Cette stratégie est encore appelée « trading des petits pas » ou « micro trading ». Elle est considérée comme la stratégie la plus agressive durant laquelle l’objectif du trader est de faire une accumulation de petits gains. Elle se déroule pendant les périodes les plus remuantes de la journée. Le trader, à cet effet, change de positions en une poignée de secondes ou tout au plus en quelques minutes.

Le scalping permet au trader de vendre et d’acheter très rapidement des titres en vue de profiter des fluctuations les plus importantes du cours. Pour avoir du succès avec cette stratégie, il faut avoir de la dextérité et être très rapide. Le trader doit être de même prêt pour réaliser des prises de position permanentes.

Le swing trading

La stratégie du swing trading permet au trader de profiter des changements de cours. Durant cette stratégie spéculative, l’actif à négocier est maintenu pendant seulement quelques jours pour bénéficier des variations de son prix. De manière concrète, le trader achète un titre à un niveau qu’il juge comme bas pour en tirer des profits quelques heures après.

Cette stratégie est très appréciée par les traders expérimentés ayant la maîtrise de l’analyse graphique et qui s’intéressent également à la macro-économie. Pour faire du swing trading, il faut être en mesure de consacrer quotidiennement quelques heures à son activité de trading.

Le trading d’actualité

Le trading d’actualité est aussi appelé le trading de news ou le trading d’infos. Cette stratégie consiste à prendre ses positions en se basant sur les dernières actualités en lien avec les devises, les actions et autres marchés. Ces indicateurs sont relayés par des communiqués et des news publiés par les médias.

Lire aussi  Que peut-on savoir à propos des feux de position ?    

Il peut s’agir des annonces d’entreprises, de rapports économiques, de bénéfices, de divisions d’actions ou d’événements géopolitiques imprévus. Cette stratégie permet au trader de profiter des toutes premières réactions des marchés face à ces différentes annonces. Pour bénéficier du trading d’actualité, le trader doit avoir un sens élevé de l’analyse, une excellente culture générale et être très réactif.

Le trading de position

C’est la stratégie la plus proche de l’investissement. Ici, le trader privilégie les fondamentaux. La position reste ouverte durant quelques semaines, quelques mois, et même quelques années. Le trader de position accepte les mouvements de correction contrairement au trader swing.

C’est un trading qui peut rapporter gros au trader si ce dernier parvient à se maintenir longtemps sur une seule position. Cependant, ce type de trading est déconseillé aux débutants, car il nécessite l’étude préalable de certains fondamentaux.

Les critères pour choisir son intermédiaire financier afin de trader

Pour trader en bourse, on peut passer par un courtier en ligne, une banque privée ou une banque traditionnelle. L’essentiel est de veiller à ce que cet intermédiaire puisse faire passer les ordres de bourse avec tout le sérieux possible. Il faut, pour cela, opter pour un prestataire agréé et respectant certains critères.

Être fiable

Le courtier, ou autre intermédiaire qu’un trader doit choisir doit être enregistré dans les annales des autorités financières. Pour éviter de se faire arnaquer, il est judicieux aussi de consulter la liste noire de l’Autorité des Marchés financiers (AMF). Il est de même conseiller d’opter pour les plateformes de trading et les banques qui proposent des garants de choix.

Trader

Être transparent en matière de prix

Il faut aussi faire attention à la transparence des prix proposés par l’intermédiaire. Certaines plateformes peuvent fixer des commissions ainsi que d’autres frais qui peuvent agir sur le revenu que vos investissements vous apporteront.

Parfois, il faut payer entre 20 et 30 euros de commissions chez les courtiers en ligne. Ce prix peut être encore revu à la hausse quand le prestataire est coté à l’étranger. Il y a aussi chez les courtiers traditionnels un plancher minimum de frais annuels à payer.

Toutefois, il y a de plus en plus de courtiers en ligne qui ne prélèvent qu’une modique somme par transaction. Cette somme peut être égale à 1 euro chez certains. Aucune mauvaise surprise ne s’enregistre après cela.

Offrir une diversité de titres

Le bon courtier doit également être capable de fournir une vaste gamme de possibilités d’investissement. Il peut proposer :

  • des actions de la France,
  • des actions internationales,
  • des ETF (Exchange Trading Fund), etc.

En d’autres termes, c’est un courtier qui permet au trader d’investir là où il veut. Certains peuvent ainsi permettre au trader d’épargner régulièrement par le biais d’investissements programmables sur de multiples titres.

Être accessible

Pour bien trader, il faut être capable de réagir rapidement. Il faut suivre le cours des actions dans lesquelles les investissements ont été faits. Le mieux est alors de choisir un courtier rapidement accessible, idéalement un courtier en ligne permettant de trader partout et en tout temps, grâce à une application mobile dotée d’une interface ergonomique et intuitive. Ce genre de plateforme permet d’ouvrir un compte en quelques minutes, et d’investir toute la journée et une partie de la nuit sans montant minimum. Il permet pareillement de suivre ses investissements en temps réel sur son smartphone.