share on:

Selon une estimation du FBI, les seniors perdraient en moyenne plus de 3 milliards de dollars chaque année (soit environ 2,95 milliards d’euros) du fait des fraudeurs. Bien que certains de ces criminels fassent le choix de s’attarder sur le profil de seniors disposant d’importantes sommes d’argent, d’autres visent des personnes âgées faciles à atteindre, quel que soit leur niveau de richesse. Sans protection adéquate, il paraît donc difficile d’échapper aux attaques des cybercriminels. C’est pourquoi il est important de mettre en place certaines règles de cybersécurité pour vous protéger de telles attaques. Découvrons tout de suite quelles sont les menaces les plus couramment utilisées pour piéger les seniors, et comment s’en prémunir.

Quand les cybercriminels s’attaquent aux seniors

Les seniors peuvent être des cibles faciles pour les escrocs, s’agissant de personnes souvent peu férues de la technologie et du monde numérique, qui accordent facilement leur confiance, qui peuvent être isolées tout en disposant parfois d’importantes ressources financières. Pour ces victimes de choix, différentes stratégies peuvent être mises en place par les cybercriminels, parmi les suivantes :

Escroquerie par usurpation d’identité d’une entité gouvernementale

Pour ce type d’attaque, les escrocs peuvent se faire passer pour une entité gouvernementale, telle que les impôts. Ils peuvent alors réclamer une somme impayée, qui nécessite le partage des informations bancaires de leurs victimes, ou au contraire, une erreur des impôts au profit des personnes âgées ciblées. Pour mettre en place ces attaques, les cybercriminels peuvent contacter les seniors par téléphone ou par le biais d’un email, qui reprend la forme et les informations officielles généralement utilisées par l’entité gouvernementale imitée.

Lire aussi  MONTPELLIER : Webmail - Une Nouvelle Façon De Gérer Votre Messagerie !

Faux concours et récompenses

Cette fois-ci, les seniors ciblés reçoivent un email qui les informe qu’ils sont les heureux gagnants d’un grand concours, qu’il s’agisse d’une loterie ou de tout autre type de concours, dont un tirage au sort les a désignés gagnants d’une somme importante. Pour récupérer leurs gains, il est souvent demandé aux personnes âgées de communiquer leurs informations bancaires, en suivant un lien destiné à les piéger. Une tentative de phishing des plus communes.

Escroqueries téléphoniques

En plus des escroqueries par email, de plus en plus d’escrocs choisissent de piéger les personnes âgées par téléphone. Il peut s’agir d’appels automatisés, utilisant tout type de techniques pour pousser les seniors au partage de leurs informations bancaires, telle qu’une garantie qui expire, un problème d’assurance, le paiement d’une amende…

Un faux support technique informatique

Ce type d’escroquerie s’appuie sur le manque de connaissances des personnes âgées concernant l’utilisation d’Internet et les règles de cybersécurité. Un message peut être envoyé au senior, lui proposant de contacter un service client pour régler un problème lié à un appareil défectueux, ou ce service client peut directement entrer en contact avec la personne ciblée, lui demandant ses informations de connexion pour un accès facilité aux comptes qu’il souhaite pirater.

L’arnaque des grands-parents

Bien souvent, les cybercriminels ciblent les points faibles de leurs victimes pour mettre au point des attaques aussi efficaces que possible. Ils peuvent par exemple contacter un senior en se faisant passer pour l’un de ses petits-enfants, rencontrant des difficultés financières et demandant une certaine aide financière pour régler son loyer, ou tout autre type de frais. Les personnes âgées isolées et sans méfiance représentent alors des victimes de choix.

Lire aussi  Pourquoi la voyance sans cb ?

Comment mettre en avant ces escroqueries et assurer votre sécurité en ligne

Vous l’aurez compris, il existe de nombreux types d’escroqueries visant les personnes âgées, dont nous n’avons cité que quelques exemples. Pour vous protéger efficacement de ce type d’attaques, gardez en mémoire ces quelques conseils :

  • Pour tout appel suspect ou autre prise de contact, parlez-en à un proche de confiance pouvant vous donner son avis concernant toute possible tentative d’escroquerie.
  • Demandez les coordonnées de toute personne qui souhaite vous contacter.
  • Si possible, optez pour un VPN iPhone pour améliorer la protection de votre smartphone, en masquant l’ensemble de vos activités sur Internet, qui ne pourront plus être suivies par les cybercriminels.
  • Ne vous laissez pas influencer et ne répondez pas aux demandes pressantes d’interlocuteurs, inconnus ou connus, sur Internet ou par téléphone.
  • Ne partagez jamais vos informations bancaires par téléphone ou par email, quelle que soit la raison mentionnée.