share on:

Le chauffage au sol transporte la chaleur dans la pièce sur de grandes surfaces. Il assure un haut niveau de bien-être thermique, mais a également un rendement limité par rapport aux radiateurs. Par exemple, leur température de surface est limitée pour ne pas nuire aux personnes et aux sols. De nombreux propriétaires se posent la question de savoir si le chauffage au sol fonctionne avec du parquet ?

Les sujets en un coup d’œil :

  1. Pour la fonction du chauffage au sol avec parquet

  2. Choisir le bon bois et le bon revêtement

  3. Poser correctement le parquet sur le chauffage au sol

  4. températures limites

Le chauffage au sol apporte de la chaleur dans la pièce sur de grandes surfaces. Alors que les systèmes d’acheminement de l’eau se trouvent dans la structure du plancher, les radiateurs électriques sont situés sous le revêtement de sol. Les deux transportent l’énergie thermique sous forme de rayonnement. Cela ne peut être ressenti que sur la peau et beaucoup de gens le trouvent particulièrement agréable.

Contrairement à un radiateur, le chauffage de surface se contente de basses températures de départ. Si cela réduit la consommation d’énergie, cela favorise également l’utilisation de systèmes de chauffage écologiques tels que le solaire thermique ou les pompes à chaleur. Cependant, si les consommateurs souhaitent recouvrir le chauffage au sol avec du parquet, il y a quelques points à considérer. Outre le bon type de bois, des surfaces adaptées et des réglages de chauffage doux sont également importants.

Conseils de votre chauffagiste sur place

Vous avez besoin d’un conseil personnalisé ou d’une offre pour votre nouveau système de chauffage ?


Conseils de votre chauffagiste sur place

Vous avez besoin d’un conseil personnalisé ou d’une offre pour votre nouveau système de chauffage ?


Conseils de votre chauffagiste sur place

Vous avez besoin d’un conseil personnalisé ou d’une offre pour votre nouveau système de chauffage ?


Parquet sur plancher chauffant : les bons revêtements

Les planchers en bois dégagent un charme naturel. Ils garantissent des pieds au chaud et sont populaires auprès de nombreux propriétaires. Mais le chauffage au sol fonctionne-t-il avec du parquet ? Les experts disent oui. Du moins lorsque les consommateurs respectent quelques exigences de base. Celles-ci concernent le type de parquet, le revêtement de surface et la pose des matériaux naturels.

Le chauffage au sol avec parquet assure également une chaleur agréable

© Manuel Schönfeld / Fotolia

Choisissez le bon type de bois et le bon format de parquet

Si les consommateurs souhaitent recouvrir le chauffage au sol de parquet, la première chose à faire est de choisir les bons matériaux. Les facteurs les plus importants ici sont la résistance au transfert de chaleur et la teneur en humidité. Alors qu’une faible résistance thermique garantit que l’énergie du chauffage par le sol parvient sans entrave dans la pièce, le bois sec réduit la formation de vides après la pose. En général, les parquets en bois dur à structure multicouche sont particulièrement adaptés, car ils bougent moins fortement avec les fluctuations de température. Les fabricants de parquets confirment généralement que leurs produits sont adaptés à la pose sur un chauffage au sol.

Au fait : Il y a un comparatif des différents revêtements de sol dans l’article : Parquet, vinyle et liège sur chauffage au sol.

Revêtement du chauffage au sol avec du parquet

Le bois est une matière première naturelle qui n’a l’air neuve que longtemps avec les soins appropriés. Si les propriétaires souhaitent peindre les surfaces après l’installation, ils doivent apprêts ou vernis spéciaux à haute élasticité mettre. Cela évite les joints disgracieux et assure une belle apparence sur le long terme. Optez plutôt pour systèmes à l’huile ou à la cire pour recouvrir le chauffage au sol de parquet, il ne faut pas utiliser de cires dures. Parce que cela ne sèche pas sur les surfaces chaudes et s’use donc rapidement. Si vous souhaitez huiler les sols, cela ne doit être fait qu’avec des huiles durcies.

Prendre soin de En revanche, les savons spéciaux pour sols en bois qui ne sont pas à base de composants cireux conviennent. Pour que le sol reste beau pendant longtemps, les propriétaires ne doivent augmenter la température que lentement après de longues périodes d’inactivité. Au début de la période de chauffage, par exemple, cinq degrés Celsius par jour conviennent.

Poser correctement le chauffage au sol avec du parquet

Si les propriétaires prévoient de poser le matériau naturel sur des espaces non chauffés, tout le sol doit être construit au-dessus d’une barrière contre l’humidité. Il en va de même pour les sols au-dessus de pièces humides ou du sol et doit protéger le bois de l’humidité ultérieure. En ce qui concerne la pose, les experts recommandent de poser le revêtement de sol sur toute la surface. Parce que le sol travaille moins et que la chaleur du chauffage pénètre mieux dans la pièce. Les adhésifs résistants au cisaillement sont particulièrement adaptés. Si les propriétaires optent pour une installation flottante sur une sous-couche isolante, ils doivent également s’assurer que celle-ci présente une résistance thermique particulièrement faible. Globalement, une valeur de 0,18 m²K/W ne doit pas être dépassée.

Important à savoirest également que le parquet ne peut être posé sur le chauffage au sol qu’après le processus de chauffage standardisé du sol.

Régler correctement le chauffage au sol avec parquet

Pour garantir que le sol en bois ne soit pas endommagé, le chauffage de surface doit être réglé correctement. Le facteur décisif ici est la limitation de la température de surface si vous souhaitez poser du parquet sur un chauffage au sol. Avec une température de départ maximale de 50 à 55 degrés Celsius (selon la structure et l’installation), celle-ci ne doit pas dépasser une valeur de 29 degrés Celsius. Les températures de l’ordre de 26 à 27 degrés Celsius sont meilleures. De plus, les consommateurs ne doivent faire fonctionner le radiateur que lorsque les températures augmentent lentement. Des valeurs de cinq degrés Celsius par jour sont courantes.

Lire aussi  Se lancer dans la location meublée non professionnelle