share on:
4.7/5 - (14 votes)

Le kyste poplité, encore appelé kyste de Baker, fait partie des kystes ganglionnaires les plus fréquents. Localisé à la partie postérieure interne du genou, le kyste poplité est une tuméfaction bénigne, c’est-à-dire non-cancéreuse, touchant autant les enfants que les adultes. Quelles sont les causes de cette pathologie ? Quels sont les symptômes apparents ? Comment diagnostique-t-on cette affection ? Découvrez dans cet article toutes les réponses à vos préoccupations.

Kyste poplité : qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord, il est important de savoir, qu’un kyste est une tumeur bénigne constituée d’une membrane contenant un liquide ou une substance semi-solide qui se forme dans un tissu ou dans un organe. Ainsi, le kyste poplité est une tumeur bénigne qui se forme au niveau du genou.

En effet, le genou comme toutes les autres articulations s’entoure d’une capsule articulaire jouant le rôle d’une poche hermétique. Cette dernière s’enveloppe d’une paroi intérieure qui sécrète un fluide appelé liquide synovial. En cas d’anomalie, la synoviale (partie intérieure tapissant le porche hermétique) sécrète une très grande quantité  du liquide synovial ce qui entraîne, une hydarthrose (accumulation pathologique de liquide synovial dans la cavité articulaire) à l’intérieur du genou. Une hernie provoquée par l’augmentation de la pression articulaire peut se former : il s’agit du kyste poplité ou du kyste de Baker.

N’ayant aucune conséquence sérieuse sur la santé, le kyste poplité possède un volume variable d’un patient à un autre. Généralement de petites tailles, elle ne gêne souvent pas les mouvements du genou. Cependant, une fois volumineuse, elle peut entraîner des douleurs et une difficulté à se déplacer. Plus la taille du kyste poplité augmente, plus il peut entrainer des complications pouvant nécessiter une prise en charge médicale sérieuse.

Quelles sont les origines du kyste poplité ?

Le kyste poplité, est généralement dû à une surproduction du liquide synovial. En effet, en cas d’anomalie au niveau du genou, la synoviale produit une très grande quantité du liquide synovial ce qui entraîne un gonflement. L’augmentation de la pression dans l’articulation entraine une fuite du liquide synovial qui va se loger dans la bourse se retrouvant dans le creux de poplité. Les anomalies affectant le genou peuvent être dues à un choc ou à un accident. Néanmoins, elle peut également être d’origine pathologique notamment :

  • Une lésion méniscale
  • Une ostéonchondromatose (affection du liquide synovial)
  • Une pathologie du cartilage
  • Une atteinte ligamentaire
  • Une arthrose
  • Une chondrite
  • Une nécrose
  • Un rhumatisme psoriasique, etc.
Lire aussi  Comment réussir votre étape d'achat immobilier?

Ainsi, une recherche profonde de la cause, doit être menée en présence d’un kyste de poplité. L’affection touche beaucoup plus les hommes dont l’âge est compris entre 30 et 50 ans. Toutefois, elle touche également les femmes et les enfants.

Quels sont les symptômes du kyste poplité ?

kyste-poplite

En fonction de la taille de la tuméfaction et de la pathologie responsable, les symptômes courants du kyste poplité sont différents.

En effet, le kyste poplité, se traduit par une grosseur dans le creux poplité. Compte tenu de sa petite taille et de son caractère asymptomatique, elle se découvre le plus souvent de manière fortuite.

Dans son état avancé, le kyste poplité peut atteindre la forme d’une balle de tennis. Ainsi, elle engendre, une gêne dans la marche et une vive douleur lors du fléchissement du genou. D’autres manifestations, telles que des brûlures, un gonflement du mollet ou encore des fourmillements peuvent également apparaître. Une prise en charge médicale, permettra d’éviter une éventuelle dégénérescence de la maladie.

Quelles sont les méthodes de diagnostic du kyste poplité ?

La méthode de diagnostic le plus rapide du kyste poplité est l’examen physique effectué par le médecin. À la palpation, une hernie souvent douloureuse est remarquée. D’autres examens manuels sont effectués afin d’infirmer d’éventuels diagnostics différentiels.

En effet, la radiographie permet de compléter le diagnostic et de vérifier l’état du genou. Elle renseigne également sur, la taille, le volume, l’étendue et le contenu du kyste. Le recours à l’IRM permet de détecter plus précisément le kyste poplité et son ouverture. Il rentre ainsi donc dans la démarche diagnostique de la pathologie.

Toutefois, l’examen de l’ultrason permet une exploration plus poussée de la lésion kystique. Cet examen peut être utile, quand il s’agira de poser un diagnostic différentiel entre une thrombose veineuse profonde et une rupture du kyste.

Lire aussi  Combien de Points Perd-on pour un Feu Rouge Brûlé ? Tout savoir sur le Barème de Points !

Kyste poplité : quel spécialiste faut-il consulter ?

En cas de soupçon d’un kyste poplité, il faut se rendre chez un médecin généraliste pour se faire dépister. Lorsque la maladie entraîne une gêne importante et est résistante aux traitements apportés, le médecin généraliste redirige vers le chirurgien pour un traitement poussé (traitement par injection, ponction ou éventuellement une opération.). Un ostéopathe peut également prendre en charge l’affection si on prend en compte, les origines de l’affection.

Comment traiter un kyste poplité ?

En général, le kyste poplité disparaît spontanément sans intervention d’un traitement particulier. Toutefois, lorsqu’il est à un stade avancé, on fait un recours à des traitements plus adaptés notamment : la chirurgie, l’injection et/ou la ponction.

Kyste poplité : quelles sont les éventuelles complications ?

Généralement, le kyste poplité guérit de lui-même. Cependant, lorsqu’il atteint un stade ou son volume devient trop important, il devient très inconfortable. Ainsi, en cas d’effort physique intense, il peut survenir, un éclatement du kyste. Cet éclatement peut provoquer un pseudo-thrombophlébite qui s’explique par un écoulement du liquide synovial dans le muscle.

Le kyste poplité peut également provoquer une compression des veines, des artères et ou des nerfs en absence de rupture. Il faudra alors surveiller l’hémorragie intra kystique pour empêcher une augmentation de son volume.

 Kyste poplité : un traitement naturel, est-il envisageable ?

Grâce à leur composition riche en alpha-pinène, certaines huiles essentielles aident à la résorption du kyste poplité. En effet, leurs propriétés de décongestion et de drainage permettent l’amélioration de la circulation et surtout le rééquilibrage de la production du liquide synovial. Les huiles essentielles à base de lentisque pistachier sont généralement utilisées. D’autres traitements naturels complémentaires, peuvent également aider à la résorption du kyste. Il s’agit : du froid, le repos, le bandage et une bonne alimentation.

 

Vous pouvez également suivre notre guide sur :