share on:
4.8/5 - (10 votes)

Les compteurs d’eau chaude sont des instruments de mesure qui déterminent le débit d’eau dans un système de canalisations. Ils se composent d’une technique de mesure et d’un affichage et sont soumis à un étalonnage régulier. Ils sont utilisés, entre autres, dans les installations d’eau potable dans les immeubles d’habitation. Ici, les appareils permettent de facturer les frais de consommation d’eau chaude.

Les sujets en un coup d’œil :

  1. Fonction du compteur d’eau chaude

  2. Différents types de compteurs

  3. Prix ​​du compteur d’eau chaude

Fonction des compteurs d’eau chaude dans les bâtiments

Les compteurs d’eau ont pour tâche de déterminer la quantité d’eau circulant dans un tuyau. Ils font partie de l’installation d’eau potable et sont généralement traversés directement. Les compteurs d’eau chaude se composent d’au moins une unité de mesure et une unité d’affichage. Alors que le premier mesure la quantité d’eau qui s’écoule, l’affichage additionne les lectures. Ce n’est pas la consommation actuelle qui peut être lue ici, mais la consommation absolue depuis l’installation.

Un conseil : Si vous êtes intéressé par la consommation instantanée d’eau chaude, vous pouvez observer l’évolution de l’échelle sur une période de temps spécifique. La division des deux résultats (évolution de l’échelle dans le temps) donne la consommation moyenne, par exemple basée sur une heure, une journée ou une semaine.

Les plages de température déterminent les domaines d’application

Afin de pouvoir fournir des résultats aussi précis que possible, le compteur doit être adapté au lieu d’utilisation. Alors que les compteurs d’eau froide fonctionnent avec une précision suffisante à des températures allant jusqu’à 40 degrés Celsius, les compteurs d’eau chaude sont principalement utilisés à des températures plus élevées.

Tailles et erreurs de mesure typiques des compteurs d’eau chaude

La taille du compteur d’eau a également une influence décisive sur la précision de mesure. En effet, il ne mesure avec précision que lorsqu’une grande quantité d’eau le traverse. Les compteurs trop grands ne peuvent pas enregistrer correctement de petites quantités d’eau et peuvent dans certaines circonstances afficher des valeurs de consommation trop faibles. Pour déterminer la bonne taille, un installateur détermine le débit à prévoir.

Lire aussi  Changement climatique et influence du chauffage

Obligation de remplacement et période d’étalonnage du compteur d’eau

Les compteurs d’eau, qu’ils soient d’eau froide ou d’eau chaude, sont cruciaux pour la facturation des charges d’exploitation dans les immeubles à appartements. Pour ces raisons, il faut toujours s’assurer qu’ils affichent également des valeurs correctes. Une période légale d’étalonnage des compteurs d’eau, précisée dans l’Ordonnance Mesurage et Étalonnage (MessEV), vise à le garantir. Alors:

  • une période d’étalonnage de 5 ans pour les compteurs d’eau chaude
  • une période d’étalonnage de 6 ans pour les compteurs d’eau froide
Lorsque la période d’étalonnage du compteur d’eau expire, les consommateurs peuvent le savoir grâce à une étiquette indiquant la date/l’année du dernier contrôle.

Par ailleurs, les compteurs de capsules sont particulièrement faciles à recalibrer. Avec ceux-ci, un chauffagiste peut simplement retirer le compteur du support intégré au tuyau et le remplacer.

Les innovations dans l’ordonnance sur les frais de chauffage affectent également le compteur d’eau chaude

Comme tous les compteurs de chaleur, les compteurs d’eau chaude doivent également être lisibles à distance depuis décembre 2021. Ceci s’applique aux nouvelles installations. Pour les appareils de mesure existants, il existe une clause de droits acquis jusqu’en 2026. La base juridique ici est la directive européenne sur l’efficacité énergétique, qui a été transférée dans le droit allemand avec la modification de l’ordonnance sur les frais de chauffage en décembre 2021.

Compteur d'eau chaude dans une installation d'eau potable

© M. Schuppich | photolie

Différents types de compteurs d’eau chaude

Alors que tous les compteurs d’eau mesurent le débit d’une conduite, il en existe aujourd’hui différents types. Outre la position d’installation (encastrée ou en saillie), la structure du comptoir est particulièrement importante. Vous pouvez choisir entre des compteurs à turbine à jet unique, des compteurs à jets multiples et des compteurs Woltman.

Compteur à turbine pour l’eau

Les compteurs à turbine décrivent la forme de base de divers compteurs d’eau chaude. Ils ont une roue rotative qui se déplace dans le flux d’eau. Le compteur mesure les révolutions et additionne les valeurs individuelles. Les consommateurs lisent ensuite le volume total qui s’est écoulé.

Compteur à turbine à jet unique

Les compteurs d’eau chaude à jet unique se caractérisent par le fait que tout le débit d’eau frappe perpendiculairement les plaques de la roue. Cela se déplace même avec de petits débits volumétriques, ce qui rend la technologie des compteurs particulièrement adaptée aux appartements. En ce qui concerne la conception, une distinction peut être faite entre les compteurs ouverts et encapsulés. Dans le premier cas, la turbine est située directement dans le boîtier du compteur. Les compteurs de capsules consistent en une unité de mesure et de comptage séparée qui peut être facilement retirée du support et remplacée.

Lire aussi  Comment calculer la rentabilité immobilière ?

Compteur multijets pour l’eau

Les compteurs à jets multiples se caractérisent par de multiples déviations du débit d’eau, ce qui signifie qu’il ne frappe pas les plaques d’un faisceau. Les compteurs d’eau chaude conviennent à de plus grandes surfaces d’application et sont plus sensibles aux particules de saleté. Contrairement aux compteurs à jet unique, ils provoquent une perte de pression plus élevée.

Compteur d’eau chaude Woltman

Les compteurs Woltman ont des pales légèrement incurvées, qui sont toujours soumises à un écoulement parallèle de l’eau en raison des déviations. Ils mesurent avec précision, mais sont sensibles aux solides en suspension dans le milieu à mesurer. Les compteurs d’eau chaude sont particulièrement adaptés pour mesurer des débits volumiques plus importants, de l’ordre de 15 à 250 mètres cubes par heure. Pour garantir leur bon fonctionnement, des sections d’entrée et de sortie sont nécessaires. Devant le compteur, cela équivaut à cinq fois le diamètre nominal. Après le compteur d’eau, une section de sortie de deux fois le diamètre nominal est nécessaire. Il est important qu’il n’y ait pas de vannes ou de raccords à l’entrée ou à la sortie du compteur.

Coût typique d’un compteur d’eau chaude

En ce qui concerne l’utilisation dans les appartements, les compteurs à turbine à jet unique dans une conception de capsule sont principalement utilisés aujourd’hui. Ceux-ci coûtent environ 30 euros, installation comprise. Les compteurs d’eau chaude à jets multiples conviennent également aux compteurs de groupe. Dans les immeubles résidentiels typiques, ceux-ci coûtent environ 40 à 60 euros.