share on:
4.3/5 - (22 votes)

L’ère numérique a complètement révolutionné la façon dont les gens gagnent leur vie. Les gens peuvent maintenant tirer profit de leurs passions et de leurs compétences à travers des plateformes telles que YouTube. Cependant, la question qui se pose est de savoir combien gagne un Youtubeur chaque mois ? Dans cet article, nous explorerons en profondeur la rémunération des Youtubeurs et examinerons certains des facteurs qui influencent leur salaire mensuel. Nous découvrirons également comment les Youtubeurs peuvent maximiser leurs revenus et ce qu’ils doivent faire pour s’assurer qu’ils gagnent le plus possible.

De plus en plus de personnes regardent des chaînes YouTube dont les gérants sont devenus de vrais professionnels. Actuellement, ce métier est très populaire, à tel point qu’il a son propre surnom : Youtubeur. C’est un métier très convoité et beaucoup de personnes s’interrogent : quels sont les revenus d’un youtubeur en 2023, et s’ils peuvent eux-mêmes gagner leur vie avec des vidéos postées sur internet.

Les Youtubeurs les plus rémunérés font des salaires très élevés : plusieurs dizaines de milliers d’euros par mois. Mais pour atteindre le niveau d’un Squeezie (plus de 48 000 € / mois), d’un Norman (plus de 16 000 € / mois) ou d’un Cyprien (plus de 14 000 € / mois), l’amateurisme n’est pas permis.

Il est compliqué de donner des estimations précises dans un monde où les salaires mensuels sont variés et changeants selon le Youtubeur, voici quelques points qui vous permettront de mieux comprendre le sujet.

Gagner des Revenus avec YouTube en 2021 ?

Chaque seconde, plus de 88 000 vidéos sont visionnées sur YouTube, ce qui représente plus d’un milliard d’heures de contenu vues quotidiennement dans le monde entier. Cependant, avec plus de 720 000 heures de vidéos mises en ligne chaque jour, la concurrence est rude. Si vous parvenez à obtenir de la visibilité et à fédérer une communauté autour de vos vidéos, vous avez toutes les chances de dégager des revenus complémentaires – voire de vous en sortir professionnellement.

Lire aussi  Les faux billets Disneyland à imprimer : attention aux arnaques !

Afin de bien comprendre comment les créateurs de contenus sont rémunérés sur YouTube, nous vous présentons les principales sources de revenus :

  • Publicité : en autorisant YouTube à monétiser vos vidéos, des annonces peuvent être affichées avant et pendant celles-ci. Chaque vue ou chaque clic sur les publicités vous permettent de générer des revenus, mais pour cela, il faut cumuler un grand nombre de vues (environ 1 € pour 1 000 vues) ;

  • Affiliation : vous valorisez un produit dans votre vidéo et êtes rémunéré en fonction des résultats obtenus. Vous pouvez insérer un lien sponsorisé dans votre descriptif et toucher un pourcentage du prix de vente chaque fois qu’un internaute clique et achète ;

  • Sponsoring : vous êtes payé par une marque pour promouvoir ses produits ou services dans votre vidéo. Plus vous avez de followers, plus vous avez de chance d’être sollicité et de monétiser plus chers vos vidéos ;

  • Vente de produits ou services : vous pouvez utiliser votre chaîne YouTube pour vendre vos produits ou services.

Quand peut-on commencer à gagner sa vie en tant que Youtubeur ?

S’il est possible de gagner de l’argent avec des vidéos YouTube, il est indispensable de réunir un grand nombre de vues et de followers afin de pouvoir obtenir un salaire suffisant pour en vivre. En pratique, afin de générer des revenus avec vos vidéos, vous devez atteindre 1 000 abonnés et 4 000 heures de visionnage en 12 mois. En parallèle, les marques ne vous contacteront pas si vous n’avez pas une communauté très engagée (abonnés qui vous suivent, partagent vos vidéos, commentent, réagissent).

Il est normal de prendre du temps pour débuter : n’hésitez pas à vous octroyer plusieurs semaines ou mois pour prendre le temps de réfléchir au concept de votre chaîne, aux sujets susceptibles d’être exploités, aux perspectives que vous pouvez adopter pour vous distinguer des autres. N’oubliez pas de regarder ce qui se fait déjà pour vous inspirer, tout en cherchant à innover le plus possible.

Lire aussi  Gagner au Loto : les astuces pour augmenter ses chances

Donnez-vous les moyens de progresser sur YouTube

Au début, il peut être judicieux de réaliser des dépenses pour obtenir le matériel nécessaire pour filmer correctement (un téléphone peut être suffisant s’il est de qualité, mais un stabilisateur vous donnera des résultats meilleurs, tout comme une caméra avec un authentique micro). Pensez aussi à préparer le décor et les miniatures de vidéo, tous ces composants contribueront à créer une identité, la vôtre, celle qui vous permettra de frapper les internautes et de leur donner envie de revenir sur votre chaîne.

Pensez aussi à utiliser d’autres réseaux sociaux et à y relayer vos vidéos YouTube : si vous aimez les stories et les photos, vous pouvez par exemple vous lancer sur Instagram et élargir votre communauté par le biais de cette plateforme. L’exploitation de TikTok peut être pertinent pour poster des extraits de vos vidéos et inciter les internautes à venir en regarder plus sur le site YouTube… Ne négligez aucune possibilité susceptible de vous faire progresser.

Ci-dessous, n’hésitez pas à noter l’article. Laissez un commentaire en bas de page pour donner votre point de vue.
Et pour découvrir d’autres solutions, découvrez la belle sélection de Cyfernet (60 méthodes de gains, sans arnaque).

Quel est le salaire moyen d’un Youtubeur ?

Réponse: Les revenus d’un Youtubeur varient considérablement en fonction du nombre de vues et des partenariats qu’ils ont avec des annonceurs. Selon une estimation, la plupart des Youtubeurs gagnent entre 1 000 et 10 000 euros par mois.

Quels types de revenus peut-on générer sur Youtube ?

Réponse: Les Youtubeurs peuvent générer des revenus grâce aux vues de leurs vidéos, aux partenariats avec des annonceurs, aux dons des fans, à la vente de produits et à des campagnes publicitaires.

Les revenus des Youtubeurs sont-ils imposables ?

Réponse: Oui, les revenus des Youtubeurs sont imposables et doivent être déclarés aux autorités fiscales.