share on:

Orage, grêle ou vandalisme : de nombreux risques mettent en péril le fonctionnement du photovoltaïque (PV) en toiture. En tant que propriétaire, vous pouvez vous protéger avec une assurance photovoltaïque. Vous vous protégez contre les coûts de réparation élevés ou le manque à gagner. De plus, vous vous assurez de pouvoir utiliser l’investissement de manière rentable pendant longtemps. Si vous souhaitez assurer votre installation photovoltaïque, il existe généralement deux possibilités : Vous pouvez prolonger l’assurance habitation ou souscrire une police distincte. Dans les sections suivantes, nous expliquons quand quelle variante est la meilleure et combien peut coûter une assurance photovoltaïque.

Les sujets en un coup d’œil :

  1. Ces risques doivent être couverts contre

  2. PV ou assurance bâtiment

  3. Coût habituel de l’assurance

L’installation d’un système photovoltaïque entraîne des coûts qui seront amortis sur les dix à quinze prochaines années. La condition préalable est que la technologie fonctionne de manière fiable pendant longtemps. Les économies souhaitées ne se produisent que si les modules solaires récoltent constamment de l’énergie électrique. Cependant, de nombreux risques peuvent engendrer des surcoûts élevés et mettre en péril la rentabilité. En souscrivant une assurance photovoltaïque, vous vous protégez contre les aléas tels que les catastrophes naturelles, les erreurs d’installation ou les voleurs.

L’assurance photovoltaïque protège contre les conséquences des catastrophes naturelles

Notre climat change et les orages violents se produisent de plus en plus fréquemment. Il y a des tempêtes de plus en plus fortes, qui peuvent endommager l’installation. Des dommages à la structure de support ou des cellules solaires cassées dus à des objets volants sont possibles. Mais les dommages causés par la grêle et la foudre entraînent également des coûts de suivi élevés. Il est particulièrement coûteux en cas d’incendie, car cela cause également des dommages au bâtiment. Il ne faut pas non plus négliger la charge de neige en hiver. Cela peut également entraîner des défauts et une perte de rendement, contre lesquels l’assurance PV protège. Si vous souhaitez assurer une installation photovoltaïque, vous devez couvrir les risques suivants :

  • dégâts de la tempête
  • dégâts de grêle
  • la foudre
  • pression de neige
  • inondation
  • avalanches
  • les feux
  • morsure d’animal

Assurance système PV également pour les erreurs de fabrication et d’installation

Tout comme la fabrication de composants individuels, l’installation de systèmes d’énergie solaire est également un processus complexe. Bien que les erreurs soient rares, elles peuvent se produire dans les deux domaines. Par exemple dans la production de modules ou dans la protection contre les surtensions PV. L’assurance photovoltaïque protège contre le manque à gagner et les coûts conséquents élevés. Cela s’applique au moins si votre police contient les points suivants :

  • défaut de fabrication
  • erreur de montage
  • Surcharge
  • court-circuit
  • manque à gagner
L'assurance photovoltaïque protège contre les dommages

© Roman Bodnarchuk / Shutterstock.com

Couverture pour négligence, vol ou vandalisme

Le fait que des dommages surviennent à son propre bâtiment ou à un bâtiment voisin n’est pas toujours dû à des causes naturelles. La négligence grave et les erreurs d’utilisation peuvent également entraîner une défaillance ou un incendie de la technologie. Une bonne assurance photovoltaïque doit couvrir les risques suivants :

  • négligence grave
  • Opération incorrecte
  • vandalisme
  • vol

Les circonstances individuelles déterminent l’étendue de l’assurance

Qu’il s’agisse d’une protection minimale ou d’une assurance tous risques pour le photovoltaïque : les dommages à assurer dépendent également des conditions locales. Par exemple, s’il n’y a aucun risque d’inondation ou de neige, vous pouvez négliger ces points dans la comparaison d’assurance et souvent économiser de l’argent. Il est au moins conseillé d’avoir une assurance responsabilité civile exploitant qui réglemente les dommages causés par le photovoltaïque à d’autres personnes ou bâtiments. Les causes sont alors, par exemple, des chutes de composants ou des incendies qui se propagent aux bâtiments voisins.

D’ailleurs: Même s’il existe une assurance responsabilité civile photovoltaïque, ce n’est en aucun cas une obligation. Vous pouvez toujours décider vous-même si ou quels contrats vous concluez.

Assurance photovoltaïque dans l’assurance des bâtiments résidentiels ou séparément

Dans de nombreux cas, l’assurance bâtiment résidentiel couvre également les dommages à l’installation photovoltaïque. Les services correspondants peuvent généralement être sélectionnés en fonction de vos propres besoins et réservés moyennant des frais supplémentaires. Par rapport à une assurance photovoltaïque indépendante, l’éventail des dommages assurables est cependant souvent limité. À cela s’ajoute le fait que l’assurance des bâtiments résidentiels ne réglemente généralement que les dommages aux petits systèmes. Quiconque peut se débrouiller avec la protection minimale et ne veut pas dépenser beaucoup est bien avisé d’utiliser cette solution. En revanche, toute personne souhaitant une couverture d’assurance complète doit souscrire une assurance photovoltaïque distincte. En fin de compte, une comparaison des prix et des performances décide quelle solution est la variante préférée.

Astuce : l’assurance électronique comme base pour le photovoltaïque

La base de l’assurance photovoltaïque devrait être les conditions générales d’assurance électronique (ABE). Ceux-ci contiennent de nombreuses spécifications, clauses et accords pour assurer un haut niveau de protection.

Assurance PV : les coûts dépendent de la couverture

Le coût d’une assurance photovoltaïque dépend principalement de la couverture d’assurance convenue. Comme celui-ci est généralement inférieur avec des modules supplémentaires pour l’assurance bâtiment résidentiel, vous payez également moins cher. Les prix varient de 50 à 150 euros par an. Les polices d’assurance tous risques séparées sont plus complètes, adaptées individuellement à la technologie et généralement un peu plus chères en comparaison. Les compagnies d’assurance proposent des contrats de 80 à 300 euros par an.

Notre conseil : Discutez avec votre installateur des modules d’assurance recommandés dans votre cas. Comparez ensuite les offres des différentes compagnies d’assurance sur Internet pour trouver une offre adaptée et pas chère.

Lire aussi  Petit réservoir de stockage : Générez simplement de l'eau chaude